La fraude coûte une fortune à la CEET

23/04/2013
La fraude coûte une fortune à la CEET

Les fraudes constatées sur le réseau électrique ont représenté un manque à gagner de 20 milliards de Fcfa pour la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) en 2012, soit près de 20% de son chiffre d’affaires. Et c’est autant d’argent qui pourrait être utilisé pour l’alimentation d’une centaine de villages.

Si le bidouillage des compteurs est surtout le fait de particuliers, la CEET a observé que même des entreprises industrielles et des hôtels sont dans l’illégalité.

Alors comment sévir ? Pas facile car rien dans le Code pénal n’est prévu. Le vol de courant électrique est assimilable au vol d’un poulet, c’est à dire peu ou pas sanctionné. 

Le directeur général adjoint de la CEET, Ayao Amoussou-Kpéto, souhaite que ce délit soit reconnu comme tel et sévèrement puni.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.