La logistique portuaire est en forte croissance

05/09/2016
La logistique portuaire est en forte croissance

Les nouvelles installations au PAL

Le port autonome de Lomé (PAL) s’impose de plus en plus comme l’un des grands acteurs régionaux.

Selon les chiffres publiés lundi, les activités de manutention sont en hausse de 66% en 2015 (près de 16 millions de tonnes).

1.399 navires ont accosté contre 1.119 en 2014, soit une progression de 25%.

Les marchandises à destination du Burkina Faso, du Niger, du Mali, du Ghana, du Nigeria et du Bénin ont connu une augmentation de 4,4%.

Le PAL bénéficie à bloc d’une politique de modernisation menée depuis plusieurs années avec la construction d’un 3e quai et d’un complexe de transbordement.

Les clients sont également séduit par les conditions de sécurité dans l’enceinte portuaire, la création d’un Guichet unique du commerce extérieur et la modernisation des infrastructures routières qui permettent aux gros porteurs chargeant au port de rejoindre rapidement les pays de l’hinterland. 

Pour le gouvernement, le développement de l’activité est essentiel. Le port de Lomé génère en effet une grande partie des recettes douanières et fiscales.

Le Togo se positionne comme un pays de services en Afrique de l’Ouest avec la logistique portuaire, la zone franche les services bancaires et financiers et les technologies.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.