La mise en garde de Gilbert Bawara

17/12/2009
La mise en garde de Gilbert Bawara

« Les Bureaux d’études et de contrôle qui seraient défaillants dans la surveillance scrupuleuse des travaux seront considérés comme des complices éventuels des entreprises BTP et traités comme tels ». C’est l’avertissement lancé jeudi par le ministre de la Coopération, Gilbert Bawara, aux Bureaux de contrôle et aux sociétés adjudicataires des travaux de réhabilitation des pistes rurales en zone de culture du coton (4e campagne) et en zone de café-cacao (5e campagne) sur les Fonds Stabex 90-94 et 95-99.

Il recevait à son ministère les représentants de ces Cabinets.

En tant que responsable national du Fonds Européen (FED), l’organisme qui finance les projets de réalisation des infrastructures rurales, M. Bawara a souhaité mettre tous les acteurs devant leurs responsabilités.

Il est vrai que le ministre a de quoi s’inquiéter. Dans le passé, des entrepreneurs peu scrupuleux avait réalisé et facturé des ouvrages de mauvaise qualité qui n’avait pas résisté aux premières pluies, faute d’avoir respecté le cahier des charges.

A bon entendeur, salut. Le message de Gilbert Bawara semble avoir été compris.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.