La mise en garde de Gilbert Bawara

17/12/2009
La mise en garde de Gilbert Bawara

« Les Bureaux d’études et de contrôle qui seraient défaillants dans la surveillance scrupuleuse des travaux seront considérés comme des complices éventuels des entreprises BTP et traités comme tels ». C’est l’avertissement lancé jeudi par le ministre de la Coopération, Gilbert Bawara, aux Bureaux de contrôle et aux sociétés adjudicataires des travaux de réhabilitation des pistes rurales en zone de culture du coton (4e campagne) et en zone de café-cacao (5e campagne) sur les Fonds Stabex 90-94 et 95-99.

Il recevait à son ministère les représentants de ces Cabinets.

En tant que responsable national du Fonds Européen (FED), l’organisme qui finance les projets de réalisation des infrastructures rurales, M. Bawara a souhaité mettre tous les acteurs devant leurs responsabilités.

Il est vrai que le ministre a de quoi s’inquiéter. Dans le passé, des entrepreneurs peu scrupuleux avait réalisé et facturé des ouvrages de mauvaise qualité qui n’avait pas résisté aux premières pluies, faute d’avoir respecté le cahier des charges.

A bon entendeur, salut. Le message de Gilbert Bawara semble avoir été compris.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les tailleurs de pierre ont de l'avenir

Coopération

Dans la région des Savanes et de la Kara, la pierre est une ressource naturelle. Des jeunes sont formés aux techniques de taille.

La justice dans tous ses états

Justice

Le premier annuaire des statistiques judiciaires et pénitentiaires élaboré par le ministère de la Justice a été rendu public mardi.

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.