La mise en garde de Gilbert Bawara

17/12/2009
La mise en garde de Gilbert Bawara

« Les Bureaux d’études et de contrôle qui seraient défaillants dans la surveillance scrupuleuse des travaux seront considérés comme des complices éventuels des entreprises BTP et traités comme tels ». C’est l’avertissement lancé jeudi par le ministre de la Coopération, Gilbert Bawara, aux Bureaux de contrôle et aux sociétés adjudicataires des travaux de réhabilitation des pistes rurales en zone de culture du coton (4e campagne) et en zone de café-cacao (5e campagne) sur les Fonds Stabex 90-94 et 95-99.

Il recevait à son ministère les représentants de ces Cabinets.

En tant que responsable national du Fonds Européen (FED), l’organisme qui finance les projets de réalisation des infrastructures rurales, M. Bawara a souhaité mettre tous les acteurs devant leurs responsabilités.

Il est vrai que le ministre a de quoi s’inquiéter. Dans le passé, des entrepreneurs peu scrupuleux avait réalisé et facturé des ouvrages de mauvaise qualité qui n’avait pas résisté aux premières pluies, faute d’avoir respecté le cahier des charges.

A bon entendeur, salut. Le message de Gilbert Bawara semble avoir été compris.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !