La mise en garde de Gilbert Bawara

17/12/2009
La mise en garde de Gilbert Bawara

« Les Bureaux d’études et de contrôle qui seraient défaillants dans la surveillance scrupuleuse des travaux seront considérés comme des complices éventuels des entreprises BTP et traités comme tels ». C’est l’avertissement lancé jeudi par le ministre de la Coopération, Gilbert Bawara, aux Bureaux de contrôle et aux sociétés adjudicataires des travaux de réhabilitation des pistes rurales en zone de culture du coton (4e campagne) et en zone de café-cacao (5e campagne) sur les Fonds Stabex 90-94 et 95-99.

Il recevait à son ministère les représentants de ces Cabinets.

En tant que responsable national du Fonds Européen (FED), l’organisme qui finance les projets de réalisation des infrastructures rurales, M. Bawara a souhaité mettre tous les acteurs devant leurs responsabilités.

Il est vrai que le ministre a de quoi s’inquiéter. Dans le passé, des entrepreneurs peu scrupuleux avait réalisé et facturé des ouvrages de mauvaise qualité qui n’avait pas résisté aux premières pluies, faute d’avoir respecté le cahier des charges.

A bon entendeur, salut. Le message de Gilbert Bawara semble avoir été compris.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.