La production mondiale de café est menacée

15/07/2017
La production mondiale de café est menacée

Enselme Gouthon (en médaillon)

Enselme Gouthon, le secrétaire exécutif de CCFCC (Comité de coordination pour les filières café et cacao du Togo) a participé du 10 au 12 juillet à Medellin (Colombie) au premier Forum mondial des pays producteurs.

Plusieurs leaders étrangers étaient présents parmi lesquels le président de Colombie, Juan Manuel Santos, et ses homologues du Honduras et du Costa-Rica, respectivement  Juan Orlando Hernández et Luis Guillermo Solís.

On notait également la participation de l’ancien président américain Bill Clinton.

Le changement climatique met en péril la production mondiale de café, dépassée par la demande ces dernières années, ont mis en garde des experts et les autorités colombiennes lors des travaux.

‘Tout le monde va être touché. Le café est très sensible aux légères variations de température. A mesure qu'elle (la température) montera, tous (les pays) seront affectés", a déclaré le Brésilien José Sette, directeur exécutif de l'Organisation internationale du café (OIC).

Les surfaces cultivables destinées au café pourraient être réduites de moitié en 2050 à cause de la hausse des températures qui favorise en outre le développement de maladies touchant la plante, selon un rapport de l'Institut de climatologie australien de 2016.

Enselme Gouthon lors du Forum

Pour les experts, les solutions passent par un changement des sites de plantation, l'accompagnement des plants de café par d'autres espèces qui leur apportent de l'ombre, la création de variétés plus résistantes et l'accroissement de la production par hectare.

Selon l'Organisation internationale du café (OIC), environ 25 millions de foyers, 125 millions de personnes, principalement des petits agriculteurs, vivent de la production de café dans les pays en voie de développement d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine.

Ce premier Forum mondial a rassemblé l'ensemble de la chaîne de valeur du café pour analyser et relever ses défis les plus importants, comme les revenus des agriculteurs, les changements climatiques et la productivité, mais aussi proposer et mettre en oeuvre des actions collectives pour y faire face. 

Enselme Gouthon dirige l’Agence des cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (Acram).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.