La réalité est au bout du quai

31/10/2013
La réalité est au bout du quai

Le premier coup de pioche avait officiellement été donné en mars 2011 par le président Faure Gnassingbé. A la fin du mois de novembre, la première partie des travaux du 3e quai du Port de Lomé (PAL) sera achevée avant la mise en exploitation au mois de mars 2014. 

Confirmation a été donnée jeudi par Charles Gafan, directeur de Bolloré Logistics, lors d’une visite de chantier avec le ministre des Transports, Ninsao Gnofam, et le directeur général du PAL, Fogan Adégnon.

‘Certains ne croyaient pas à la réalité du projet. Et bien aujourd’hui, ils peuvent constater de visu que le quai est quasiment achevé. Cet aboutissement rapide est à mettre au crédit du chef de l’Etat qui a souhaité faire du port l’un des plus performants en Afrique’, a souligné M. Gnofam. 

La construction de ce 3e quai - 450 mètres de long, près de 300 milliards de Fcfa – est entièrement financée par le Groupe français Bolloré dont l’ambition est de faire du Port autonome de Lomé, l’un des plus performants en Afrique de l’Ouest pour les navires de grande capacité (6.000 conteneurs embarqués), mais aussi la première plateforme de désenclavement pour les pays de l’Hinterland (Mali, Niger, Burkina Faso). L’objectif à court terme est de pouvoir traiter 1 million de conteneurs par an.

La situation géographique du Togo constitue un atout certain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.