Le CFMI au coeur du dispositif de formation

10/12/2015
Le CFMI au coeur du dispositif de formation

La délégation de l'AFD et de l'AGET et les étudiants jeudi à Lomé

Le Centre de formation aux métiers de l’industrie (CFMI) a ouvert ses portes en zone portuaire au mois d’octobre dernier. Cet organisme est le fruit de la coopération entre le Togo et la France, via l’Agence française de développement (AFD).

300 millions de Fcfa ont été investis dans les travaux de réhabilitation du bâtiment et 1,3 milliard pour l’acquisition des équipements.

Ce centre est unique dans la région. Il propose des formations sur mesure aux entreprises, aux salariés et aux demandeurs d’emplois et une formation initiale qualifiante avec la délivrance d’un diplôme d’Etat (BT) aux jeunes qui désirent apprendre un métier. 80 étudiants ont intégré cette première promo (mécanique, climatisation, soudure, chaudronnerie, …).

Jeudi, Benoît Lebeurre de l’AFD Lomé et le directeur de l’AGET (Association des grandes entreprises du Togo) Yves Lepaulmier ont visité les installations.

'Notre ambition est de faire du CFMI un Centre de référence dans la sous-région pour la formation d’une main d’œuvre qualifiée. C’est un signal extrêmement encourageant dans le cadre des efforts entrepris par le Togo pour accompagner la jeunesse’, a déclaré M. Lebeurre.

Le CFMI devrait être en mesure dès l’année prochaine de doubler sa capacité d’accueil.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.