Le CFMI au coeur du dispositif de formation

10/12/2015
Le CFMI au coeur du dispositif de formation

La délégation de l'AFD et de l'AGET et les étudiants jeudi à Lomé

Le Centre de formation aux métiers de l’industrie (CFMI) a ouvert ses portes en zone portuaire au mois d’octobre dernier. Cet organisme est le fruit de la coopération entre le Togo et la France, via l’Agence française de développement (AFD).

300 millions de Fcfa ont été investis dans les travaux de réhabilitation du bâtiment et 1,3 milliard pour l’acquisition des équipements.

Ce centre est unique dans la région. Il propose des formations sur mesure aux entreprises, aux salariés et aux demandeurs d’emplois et une formation initiale qualifiante avec la délivrance d’un diplôme d’Etat (BT) aux jeunes qui désirent apprendre un métier. 80 étudiants ont intégré cette première promo (mécanique, climatisation, soudure, chaudronnerie, …).

Jeudi, Benoît Lebeurre de l’AFD Lomé et le directeur de l’AGET (Association des grandes entreprises du Togo) Yves Lepaulmier ont visité les installations.

'Notre ambition est de faire du CFMI un Centre de référence dans la sous-région pour la formation d’une main d’œuvre qualifiée. C’est un signal extrêmement encourageant dans le cadre des efforts entrepris par le Togo pour accompagner la jeunesse’, a déclaré M. Lebeurre.

Le CFMI devrait être en mesure dès l’année prochaine de doubler sa capacité d’accueil.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.