Le CFMI est une chance pour l’industrie togolaise

01/10/2013
Le CFMI est une chance pour l’industrie togolaise

L’Agence française de développement et le gouvernement togolais vont financer la création d’un Centre de formation aux métiers de l’industrie (CFMI). Ouverture prévue dans trois ans.

L’AFD n’a pas lésiné sur l’investissement : 4 milliards de Fcfa. 160 millions proviennent des caisses de l’Etat.

Coami Laurent Tamégnon (photo), le président de l’association des sociétés de la Zone franche (Asozof), assure la coordination de ce projet. Selon lui, cette initiative est la bienvenue car le Togo manque désespérément d’un centre de formation de cette nature. Les filières proposées seront la plomberie, la mécanique, les télécommunications et l’informatique, notamment.

Mais n’est-il pas présomptueux de parler de secteur industriel dans un pays où l’économie repose sur l’agriculture et l’artisanat. Non, répond M. Tamégnon, qui cite en exemple la Zone franche qui accueille 65 entreprises industrielles.

Le CFMI a donc toute sa pertinence, souligne-t-il.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.