Le CFMI est une chance pour l’industrie togolaise

01/10/2013
Le CFMI est une chance pour l’industrie togolaise

L’Agence française de développement et le gouvernement togolais vont financer la création d’un Centre de formation aux métiers de l’industrie (CFMI). Ouverture prévue dans trois ans.

L’AFD n’a pas lésiné sur l’investissement : 4 milliards de Fcfa. 160 millions proviennent des caisses de l’Etat.

Coami Laurent Tamégnon (photo), le président de l’association des sociétés de la Zone franche (Asozof), assure la coordination de ce projet. Selon lui, cette initiative est la bienvenue car le Togo manque désespérément d’un centre de formation de cette nature. Les filières proposées seront la plomberie, la mécanique, les télécommunications et l’informatique, notamment.

Mais n’est-il pas présomptueux de parler de secteur industriel dans un pays où l’économie repose sur l’agriculture et l’artisanat. Non, répond M. Tamégnon, qui cite en exemple la Zone franche qui accueille 65 entreprises industrielles.

Le CFMI a donc toute sa pertinence, souligne-t-il.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.