Le CFMI est une chance pour l’industrie togolaise

01/10/2013
Le CFMI est une chance pour l’industrie togolaise

L’Agence française de développement et le gouvernement togolais vont financer la création d’un Centre de formation aux métiers de l’industrie (CFMI). Ouverture prévue dans trois ans.

L’AFD n’a pas lésiné sur l’investissement : 4 milliards de Fcfa. 160 millions proviennent des caisses de l’Etat.

Coami Laurent Tamégnon (photo), le président de l’association des sociétés de la Zone franche (Asozof), assure la coordination de ce projet. Selon lui, cette initiative est la bienvenue car le Togo manque désespérément d’un centre de formation de cette nature. Les filières proposées seront la plomberie, la mécanique, les télécommunications et l’informatique, notamment.

Mais n’est-il pas présomptueux de parler de secteur industriel dans un pays où l’économie repose sur l’agriculture et l’artisanat. Non, répond M. Tamégnon, qui cite en exemple la Zone franche qui accueille 65 entreprises industrielles.

Le CFMI a donc toute sa pertinence, souligne-t-il.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.