Le CFMI est une chance pour l’industrie togolaise

01/10/2013
Le CFMI est une chance pour l’industrie togolaise

L’Agence française de développement et le gouvernement togolais vont financer la création d’un Centre de formation aux métiers de l’industrie (CFMI). Ouverture prévue dans trois ans.

L’AFD n’a pas lésiné sur l’investissement : 4 milliards de Fcfa. 160 millions proviennent des caisses de l’Etat.

Coami Laurent Tamégnon (photo), le président de l’association des sociétés de la Zone franche (Asozof), assure la coordination de ce projet. Selon lui, cette initiative est la bienvenue car le Togo manque désespérément d’un centre de formation de cette nature. Les filières proposées seront la plomberie, la mécanique, les télécommunications et l’informatique, notamment.

Mais n’est-il pas présomptueux de parler de secteur industriel dans un pays où l’économie repose sur l’agriculture et l’artisanat. Non, répond M. Tamégnon, qui cite en exemple la Zone franche qui accueille 65 entreprises industrielles.

Le CFMI a donc toute sa pertinence, souligne-t-il.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.