Le PAL sécurise

07/12/2007
Le PAL sécurise

Ce n'est pas encore Fort Knox mais ça y ressemble de plus en plus. Le Port autonome de Lomé (PAL) a adopté de nouvelles mesures en ce qui concerne l'accès et le stationnement des camions dans l'enceinte portuaire.  «Ces dispositions visent à prévenir des actes criminels tant à bord des navires qu'à l'intérieur des installations portuaires », explique le contre-amiral Adegnon Fogan, directeur du PAL.

«Ces mesures sont prises en application des directives du Code International pour la Sûreté des Navires et des Installations portuaires (ISPS) », précise-t-il. Le renforcement de la sécurité a été décidé au plan international au lendemain des attentats du 11 septembre à New York. Les experts ont vite compris que les zones portuaires constituaient des zones à risques et ces cibles faciles pour les terroristes.

Au Togo, l'application du Code ISPS entraîne un bouleversement dans le quotidien du PAL.

Les mesures sécuritaires peuvent se révéler à la longue salutaires pour le PAL : désengorgement du port, sécurisation de l'enceinte et des marchandises, rapidité des opérations, fluidité du trafic, et atteinte d'un seuil de sécurité optimisé pour conforter la confiance des autorités maritimes internationales.

Il y va de la crédibilité du Port de Lomé sur le plan international.

Ces mesures ont évidemment des conséquences collatérales.

Les activités informelles anarchiques que l'on voyait dans l'enceinte du port ont disparu. Elles permettaient jusqu'alors de réduire les effets du chômage en offrant un job aux revendeurs.

Le contre-amiral Adegnon Fogan ne le nie pas : «C'est difficile pour moi, en tant que chrétien, mais la sécurité passe avant toute autre considération. Et certains revendeurs peuvent parfaitement mener leurs activités à proximité du port, mais plus à l'intérieur comme c'était le cas dans le passé ».

A la faveur de la crise en Côte d'Ivoire, le PAL a vu ses activités bondir ces dernières années. Il est aujourd'hui l'un des plus importants dans la région avec ceux d'Abidjan, de Cotonou et de Tema (Ghana).

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Six grandes villes bénéficiaires d'un nouveau projet de développement

Développement

La Banque mondiale va investir 30 millions de dollars dans le projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU).

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.