Le Robusta togolais prêt pour la reconquête

10/09/2010
 Le Robusta togolais prêt pour la reconquête

Anselme Gouthon (photo), est le secrétaire général du Comité de coordination pour les filières café et cacao et président du Conseil des exportateurs du café et cacao ; des postes stratégiques.
Lundi, il sera à Londres pour remettre aux responsables de l’Organisation internationale du café (OIC) le document officiel autorisant le Togo à ratifier l’Accord International sur le café de 2007 ; une autorisation donnée le 7 septembre dernier par les députés.

Republicoftogo.com : Qu’est-ce que la ratification de cet accord apporte au Togo ?
Anselme Gouthon : C’est un réengagement du Togo auprès de la communauté internationale à promouvoir le développement durable du café. Cette ratification permettra de renforcer la coopération bilatérale et multilatérale en matière de recherche, de production, de transformation et de commercialisation du café. Notre pays a tout à gagner en coopérant avec la communauté internationale dans ce domaine ultra concurrentiel.

Republicoftogo.com : Quel est le niveau de la production de café au Togo ?
Anselme Gouthon : 11.000 tonnes pour la campagne 2009-2010. Les superficies exploitées sont de 40.000 hectares et on compte aujourd’hui 25.000 caféiculteurs qui sont principalement dans les régions des Plateaux et Maritime. La variété actuellement produite est le Robusta, plus productif que le Niaouli, jadis cultivé.

Republicoftogo.com : Quel est exactement le rôle du Comité de coordination pour les filières café et cacao dont vous vous occupez ?

Anselme Gouthon : Notre comité appuie les caféiculteurs dans la promotion de la culture à travers un programme de soutien à la production. Il finance les opérations de recepage des vielles plantations en fournissant, en cas de besoin, des intrants.

Le comité offre des appuis aux organisations de producteurs et aux institutions spécialisées qui développent les pépinières et produisent des boutures et de jeunes plants. Ces actions ont permis d’accroître chaque année les superficies de 300 à 350 hectares.

Republicoftogo.com : Comment relancer la production de café au Togo ?

Anselme Gouthon : Le gouvernement a clairement mis l’accent sur la relance du secteur café-cacao.

Une étude sur les perspectives de développement des deux filières, initiée par le gouvernement en collaboration avec la Banque mondiale, est en cours.
Les résultats constitueront de précieux indicateurs qui permettront d’orienter les actions du gouvernement dans le cadre de la relance.

Il faudra aussi améliorer la qualité de notre Robusta pour le rendre plus compétitif à l’export.

Republicoftogo.com : Confiant pour l’avenir ?
Anselme Gouthon : Pleinement. Je pense que la volonté politique du chef de l’Etat et du gouvernement pour relancer ce secteur est réelle. Je n’en voudrais pour preuve que le renforcement du ministère de l’Agriculture par un secrétariat d’Etat chargé des Infrastructures rurales.
C’est une décision très forte qui illustre la détermination des autorités.
Nous allons travailler de concert avec ces départements pour booster la production caféière au cours des prochaines campagnes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.