Le Togo compte élargir le cercle de ses soutiens

13/09/2008
Le Togo compte élargir le cercle de ses soutiens

La conférence des bailleurs de fonds qui s'ouvrira le 18 septembre à Bruxelles est cruciale pour le Togo. Premier grand rendez-vous avec l'ensemble des partenaires publics et privés internationaux, il s'agira de convaincre que le pays a tous les atouts pour redémarrer, à condition de l'aider. Aides publiques, bien sûr, mais également financements et investissements privés.

Les autorités le reconnaissent, privée d'aide substantielle des bailleurs de fonds, notamment de l'Union européenne (UE) durant quinze années, l'économie togolaise est convalescente, la croissance économique est en berne par rapport aux voisins régionaux.Négative entre 2001 et 2002, elle n'a pas atteint la barre des 2% entre 2004 et 2006, selon les principaux indicateurs macroéconomiques publiés en avril par l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Le secteur du phosphate, vital pour l'économie du pays (premier produit d'exportation avec 40% des recettes), est sinistré et la production a chuté de plus de moitié ces dix dernières années.

L'Union européenne et la plupart des bailleurs, dont la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), ont renoué avec Lomé suite aux efforts fournis par les autorités.

Mais à eux seuls, ils ne peuvent pas faire repartir la machine. Il faut donc bénéficier du concours du plus grand nombre, y compris de pays d'institutions, ou d'entreprises qui n'ont pas une tradition de coopération avec le Togo.

La réunion de Bruxelles sera présidée par le nouveau Premier ministre, Gilbert Fossoun Houngbo. Il aura à ses côtés les membres du gouvernement en charge de l'Economie et des Finances, de la Coopération, du Commerce et de l'Industrie, notamment, ainsi que des représentants du secteur privé.

Plusieurs ateliers seront organisés autour des thèmes suivants : gouvernance politique et administrative, cadre macro-économique, réformes des entreprises publiques, infrastructures, eau, énergie, assainissement, éducation, santé.

Les rencontres thématiques seront marquées par les interventions de représentants de l'UE, du FMI, de la Banque mondiale, de la BID, de l'Uemoa, du Pnud, ou encore de la Cédéao.

Louis Michel, le Commissaire européen au développement prononcera un discours à l'ouverture des travaux.

Conférence des partenaires au développement du Togo

Bruxelles : 18-19 septembre 2008

Web

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.