Le Togo cultive un paradoxe

21/04/2017
Le Togo cultive un paradoxe

Pas de parité dans le monde agricole

Au moment où se déroule à Kara le Forum national du paysan, une étude révèle que l’implication des femmes reste marginale dans l’agriculture. Paradoxal car au même moment, elles dominent les activités commerciales.

L’activité est contrôlée majoritairement - + de 72% - par les hommes.

Les femmes se contentent de cultiver de petites parcelles pour la simple consommation familiale dont elles ont l’usufruit ou dont elles sont locataires.

Très peu sont à la tête d’exploitations agricoles. 

Et rares sont celles qui sont propriétaires. Seules les régions Centrale et des Plateaux semblent un peu plus ouvertes.

Pour les experts, la seule façon d’inverser les choses est de supprimer purement et simplement le droit coutumier foncier peu favorable aux femmes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.