Le Togo cultive un paradoxe

21/04/2017
Le Togo cultive un paradoxe

Pas de parité dans le monde agricole

Au moment où se déroule à Kara le Forum national du paysan, une étude révèle que l’implication des femmes reste marginale dans l’agriculture. Paradoxal car au même moment, elles dominent les activités commerciales.

L’activité est contrôlée majoritairement - + de 72% - par les hommes.

Les femmes se contentent de cultiver de petites parcelles pour la simple consommation familiale dont elles ont l’usufruit ou dont elles sont locataires.

Très peu sont à la tête d’exploitations agricoles. 

Et rares sont celles qui sont propriétaires. Seules les régions Centrale et des Plateaux semblent un peu plus ouvertes.

Pour les experts, la seule façon d’inverser les choses est de supprimer purement et simplement le droit coutumier foncier peu favorable aux femmes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.