Le Togo cultive un paradoxe

21/04/2017
Le Togo cultive un paradoxe

Pas de parité dans le monde agricole

Au moment où se déroule à Kara le Forum national du paysan, une étude révèle que l’implication des femmes reste marginale dans l’agriculture. Paradoxal car au même moment, elles dominent les activités commerciales.

L’activité est contrôlée majoritairement - + de 72% - par les hommes.

Les femmes se contentent de cultiver de petites parcelles pour la simple consommation familiale dont elles ont l’usufruit ou dont elles sont locataires.

Très peu sont à la tête d’exploitations agricoles. 

Et rares sont celles qui sont propriétaires. Seules les régions Centrale et des Plateaux semblent un peu plus ouvertes.

Pour les experts, la seule façon d’inverser les choses est de supprimer purement et simplement le droit coutumier foncier peu favorable aux femmes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.