Le Togo doit tirer profit de son environnement régional

26/01/2010
Le Togo doit tirer profit de son environnement régional

La Banque mondiale assiste le Togo dans l’élaboration d’un document clé dont elle va s’inspirer pour la définition de sa future stratégie d’assistance.
Des discussions techniques de trois jours sur l’Etude diagnostique pour l’intégration du commerce (EDIC) et la validation du cadre coton ont débuté mardi à Lomé regroupant plusieurs experts nationaux et internationaux.
Les thèmes qui seront évoqués portent notamment sur l’agriculture, le commerce extérieur, la politique commerciale, le port, le climat des affaires, la formation professionnelle, la zone franche et le secteur minier.
Selon Joseph Baah-Dwomoh, le représentant résident de la Banque mondiale au Togo, l’objectif de ces discussions est d’aider le Togo à identifier les principaux obstacles pour une meilleure intégration de son commerce dans l’économie mondiale, ainsi que la mise en œuvre de politiques commerciales mieux adaptées au développement.
« Nous restons convaincus qu’un pays de la taille du Togo doit tirer profit et mieux exploiter les vastes opportunités commerciales offertes par les marchés régionaux et mondiaux, tout en s’efforçant de redistribuer les bénéfices en direction de la population », a déclaré M. Baah-Dwomoh.
Le ministre de l’Agriculture, Messan Ewovor, a assuré que les conclusions des travaux permettraient à son gouvernement de mener une lutte plus efficace contre la pauvreté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.