Le Togo joue communautaire

05/07/2012
Le Togo joue communautaire

L’ensemble des partenaires impliqués dans le Projet de facilitation du commerce et du transport sur le corridor Abidjan Lagos (Côte d’Ivoire, Togo, Bénin et Nigeria) se sont réunis mercredi à Lomé pour faire le point.

Premier constat, le Togo est le seul des 4 Etats à respecter les engagements pris et à supprimer progressivement les barrières douanières. Des résultats qu’ont salué Abdou Seyni, le représentant résidant de la Commission de l’UEMOA et Hervé Assah, le responsable de la Banque mondiale pour le Togo.

Le Togo est classé comme étant un bon élève dans la sous région en matière de facilitation du commerce. 

La durée de séjour des marchandises au port de Lomé est de 18 jours contre 21 jours au port d’Abidjan, 19 jours au port de Cotonou et 20 jours au port de Lagos. 

Le nombre de postes de contrôle routiers sur le corridor est ramené à 3 au Togo (10 il y a deux ans) contre 31 en Côte d’ivoire, 28 au Ghana, 11 au Bénin et 34 au Nigéria. Le temps nécessaire au passage des frontières des camions est passé de 24 heures au poste de Sanvée Hillacondji (Togo-Bénin) contre 48 heures à Sémé au Nigeria, idem au Bénin.  

Pour le coordinateur national du projet, Awadé Essoboyou, « Les bons résultats enregistrés par le Togo sont à mettre au crédit des autorités qui ont pris l’engagement de respecter les textes communautaires ».

Selon lui, les défis qui restent à relever sont « l’opérationnalisation du guichet unique du commerce extérieur et la réduction drastique d’autres barrières. 

Le Conseil d'Administration de la Banque mondiale a accordé en mars 2010 un financement de 228 millions de dollars (dont 33 millions pour le seul Togo) afin de moderniser les infrastructures de transport et de douanes le long du Corridor Abidjan-Lagos, long de près de 1000 kms. 

L’objectif est de remettre en état l’axe principal de transport qui va d’Abidjan à Lagos, via le Ghana, le Togo et le Bénin, de même que les postes de douane et d'immigration et les systèmes de transport tout au long de ce corridor. 

Pour la BM, cette initiative contribuera à améliorer la circulation des personnes et des biens et à faciliter les échanges commerciaux entre les cinq pays.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.