Le Togo, plus important importateur d’essence après le Mexique

31/07/2014
Le Togo, plus important importateur d’essence après le Mexique

Les importations d’essence en provenance des Etats-Unis ont bondi depuis le début de l’année au Togo. Le port de Lomé tend à devenir un Hub de transbordement pour les compagnies américaines et leurs agents. Pourquoi le Togo ? Deux raisons. D’abord, le port a des capacités bien plus importantes que ceux du Nigeria avec un tirant d’eau supérieur et des quais plus longs. Ensuite, il y a un impératif de sécurité. Les experts estiment que le pays est beaucoup plus sur que le Nigeria. Ils donnent des chiffres : 10 navires transportant du pétrole ont été victimes de pirates au large du Nigeria depuis le début de l’année, contre un cas seulement au Togo.

Selon les chiffres communiqués jeudi par le US Energy Information Administration (EIA), plus de 3 millions de barils ont transité par le port de Lomé de Janvier à avril 2014, l’équivalent de 11 tankers. Rien que pour le mois de juillet, 600.000 barils sont passés par Lomé avant d’être réexportés vers les pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale.

Ce qui fait du Togo le plus important client des compagnies pétrolières américaines après le Mexique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Le pape du riz hybride va accueillir de nouveaux stagiaires

Coopération

L’université agronomique de Changsha (Chine) va proposer un nouveau cycle de formation aux agriculteurs togolais.