Le Togo privilégie les bonnes pratiques

26/02/2015
Le Togo privilégie les bonnes pratiques

De meilleures pratiques pour une Afrique plus prospère

Depuis une dizaine d’années, l’Afrique connaît une croissance continue.

Grâce à une politique d’assainissement de l’environnement macro-économique et aux reformes socio-politiques, le continent offre désormais aux investisseurs des opportunités exceptionnelles dans des secteurs diversifiés : infrastructures, énergie, pétrole, mines, agroalimentaire, finance, tourisme, technologies, télécommunication.

Dans ce contexte, comment stimuler l’investissement et faire émerger économiquement l’Afrique et le Togo à travers l’accélération des réformes ?

C’est l’objet du Forum ‘Africa Best Practices’ qui s’est ouvert jeudi à Lomé.

Deux jours de discussions thématiques auxquelles prennent part les responsables ministériels, le patronat, les entreprises publiques et privées, les grandes banques, des fonds d’investissement, les Nations Unies, l’Union européenne ou encore l’Agence française de développement.

Parmi les intervenants, Jean-Louis Ekra, président de l’Afreximbank, Madani Tall conseiller spécial du Gouverneur de la BCEAO et Stanislas Zeze, président de Bloomfields.

A l’ouverture des travaux, le Premier ministre Arthème Ahoomey-Zunu a rappelé que le langage des bonnes pratiques renvoyait à une meilleure gouvernance, pas seulement politique, mais dans tous les domaines de l'économie et de l'expertise de des forces vives.

Au Togo, a-t-il souligné, la nécessité des réformes d’amélioration de l’environnement des affaires fait partie des actions quotidiennes depuis 2006. 

Et ces efforts ont effectivement permis au Togo de se retrouver parmi les économies mondiales qui se sont améliorées en 2013/2014 dans les secteurs étudiés par le rapport Doing Business réalisé par la Banque mondiale.

Le Togo est le deuxième pays le plus performant de la zone UEMOA. 

Le Premier ministre a rappelé que le Togo avait réalisé un bond significatif en matière de création d’entreprise grâce à la simplification des procédures. De fait, près de 9.000 nouvelles sociétés ont été créées l’année dernière, soit une progression de 28%.

‘Le gouvernement réitère sa détermination à poursuivre les efforts engagés qui doivent permettre de réaliser à terme un taux de croissance économique à deux chiffres pour améliorer davantage les conditions de vie des populations. D’autres réformes encore plus audacieuses devront s’opérer au plan juridique et administratif’, a conclu M. Ahoomey-Zunu.

Le site du Forum

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.