Le Togo que nous voulons demain

06/09/2014
Le Togo que nous voulons demain

Un outil de participation citoyenne

Une véritable innovation démocratique se met en place au Togo. Il s’agit de l’élaboration d’un budget participatif.

Ce dispositif permettra aux Togolais d’être de véritables acteurs du développement de leur pays.

Méthode de gouvernance moderne transformant profondément l’action publique, le budget participatif est aussi une déclaration de confiance faite aux Togolais.

La volonté du gouvernement est de développer une approche ascendante où les choix sont définis au plus près des préoccupations des habitants en matière d’éducation, de santé, d’urbanisme, d’infrastructures, etc…

‘Il s’agit d’un nouvel outil de participation citoyenne permettant à tous les Togolais de faire des propositions, de fixer leurs priorités qui feront le Togo de demain. Ils auront ainsi la possibilité d’être acteurs à part entière de la vie nationale. J’y vois une innovation démocratique majeure’, explique Adji Otèth Ayassor, le ministre de l’Economie et des Finances.

Cette innovation démocratique dont parle le ministre est à mettre au crédit du président Faure Gnassingbé. C’est en effet lui qui a décidé d’impliquer les Togolais en les rapprochant des choix politiques dont ils se sentaient éloignés.

‘C’est en favorisant l’expression et la participation collective que nous renforcerons la dynamique de rassemblement, d’unité et de progrès’, souligne le chef de l’Etat.

Une innovation qui va changer la vie démocratique au Togo dès le mois de septembre.

Pendant 3 semaines (du 8 au 30 septembre 2014), les Togolais auront la possibilité d’envoyer par mail via le site republicoftogo.com leurs suggestions, leurs préférences, leurs souhaits concernant les priorités du budget 2015. Les experts examineront toutes les requêtes et tenteront, dans la mesure du possible, de les prendre en compte dans l’élaboration du projet de loi de finances qui sera soumis aux députés en fin d’année. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.