Le Togo va aider ses voisins

18/05/2010
Le Togo va aider ses voisins

Il n’y aura pas de crise alimentaire au Togo. C’est ce qu’affirme le ministre de l’Agriculture, Messan Ewovor (photo), mettant en avant les bons résultats de la campagne agricole et les excédents ainsi dégagés qui pourront être mis à la disposition de pays voisins en difficulté.
Le Togo a adopté la bonne stratégie pour faire face à la crise alimentaire, se félicite M. Ewovor à la veille de l’ouverture à Lomé d’une réunion des ministres de l’Agriculture de la Cédéao.

Republicoftogo.com : La menace est-elle réelle pour la sécurité alimentaire des pays membres de la Cédéao ?
Messan Ewovor : Oui. La production céréalière en 2009 dans la sous-région a chuté d’environ 2% par rapport au record de 2008.
Dans les pays du Sahel, la production connaît une régression d’environ 13%.
La sécurité alimentaire est fortement menacée, notamment au Niger, au Tchad et dans le nord du Nigeria en raison des pluies tardives, insuffisantes et mal reparties, ce qui a engendré un recul significatif de la production et du rendement des pâturages en 2009.
La situation est inquiétante au Niger où les productions céréalières ont chuté de 25 à 30% par rapport à la campagne précédente.
Republicoftogo.com : Le Togo a-t-il trouvé la solution magique, car il est moins touché que ses voisins ?
Messan Ewovor : Pour faire face à cette situation de fragilité, le gouvernement a élaboré une stratégie de relance de la production agricole (SRPA, assortie d’un plan d’action d’urgence pour la période 2008/2010, adopté par le conseil des ministres en juillet 2008.
Grâce à cette politique et à la ferme volonté des autorités les résultats se sont améliorés.
Au titre de la campagne agricole 2009-2010, la production a augmenté de 13% pour les céréales et les légumineuses et de 9% pour les racines et tubercules par rapport à l’année précédente.
Le Togo est aujourd’hui le tout premier pays de la zone Cédéao à adopter son programme national pour l’investissement agricole et la sécurité alimentaire (PNIASA).
Sur cette base, l’Etat a décidé de consacrer concrètement et durablement 10% de ses ressources au secteur agricole et de bénéficier de l’appui financier des partenaires déjà engagés dans des projets de financement.
Cette gestion rigoureuse et cette capacité d’anticipation va permettre au Togo d’aider ses voisins en difficulté, selon les recommandations de la Commisson de la Cédéao.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.