Le cri de détresse des employés de Togopharma

06/09/2009
Le cri de détresse des employés de Togopharma

La société parapublique Togopharma qui était responsable de l'importation et de la commercialisation des médicaments au Togo a été fermée il y a quelques années pour être remplacée par une nouvelle structure, la CAMEG. Un décret pris en Conseil des ministres en juin 2009 a décidé de dissoudre la société et de nommer un liquidateur.

Ce qui pose problème aujourd'hui, c'est le sort réservé 249 anciens employés de Togopharma. Certains ont été placés en formation ou reclassés à la CAMEG, mais la majorité d'entre-eux attendent qu'on leur verse leurs indemnités estimés à 21 mois et demi de salaires.Samedi, les responsables syndicaux de Togopharma ont exigé la nomination du liquidateur.

« Depuis hui ans, nous sommes à la maison sans un rond, nous voulons que les autorités accélèrent le processus de nomination du liquidateur qui devra se pencher sur notre cas », a déclaré Honoré Potcholé ancien comptable à Togopharma.

A défaut de la désignation rapide de ce liquidateur, les agents souhaitent que l'Etat leur verse les arriérés retenus afin de leur permettre d'organiser la rentrée scolaire de leurs enfants.

Dans une interview accordée à republicoftogo.com au lendemain de la dissolution de la société, le ministre de la Santé, Komlan Mally, avait indiqué que le processus de nomination du liquidateur était déjà enclenché.

Les ex-employés ont toutefois reconnu la bonne volonté du chef de l'Etat, du ministre de la Santé et de celui de l'Economie pour résoudre le problème.

Interrogé dimanche par republicoftogo.com, le ministre de l'Economie et des Finances, a confirmé qu'un liquidateur avait bien été désigné et que de nombreux ex-salariés de Togopharma avaient été réembauchés par la CAMEG.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.