Le fisc part en guerre

12/02/2007
Le fisc part en guerre

La politique d'assainissement des finances de l'Etat n'épargne aucun secteur de la vie économique au Togo. Plusieurs sociétés installées à Lomé ayant de dettes vis-à-vis de l'Etat font les frais ces derniers jours. C'est le cas de la société "RAMCO" dont plusieurs magasins ont été fermés pour "non paiement d'impôts".

Des Magasins de cette société situés à Amoutivé et à la Caisse ont été fermés, a constaté un journaliste de Republicoftogo.com sur place à Lomé.Plusieurs journaux togolais ont largement écrit cette la semaine dernière et cette semaine sur cette vaste opération d'assainissement menée par le fisc.

Selon le "Combat du Peuple" dans sa parution de lundi, "il est vraiment temps d'agir. L'argent du Togo doit profiter aux Togolais. Il doit leur permettre de vivre".

"Ceux qui ont trouvé l'hospitalité chez nous et engrangent d'importantes sommes d'argent, doivent respecter la République", souligne le Combat du peuple.

"Selon nos informations, ces magasins doivent au fisc, une somme qui va chercher dans les 2 milliards de F.CFA", précise ce journal.

Selon le Combat du Peuple, "le service des impôts vient d'apporter la preuve de la détermination à apporter sa contribution à la réalisation du budget de l'Etat".

"C'est un acte citoyen qu'il faut soutenir et encourager. Le fisc togolais ne doit plus être ce filet qui ne retient que les menus fretins pendant que les gros poissons nagent paisiblement", félicite le même journal, soulignant que les actions entreprises par le fisc doivent "s'étendre à toutes ces sociétés commerciales qui se moquent de la République".

En photo : l'un des magasins Ramco situé à Lomé. Sur la porte, une affiche indiquant que les lieux sont fermés pour non paiement d'impôt

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.