Le gazoduc ne tient pas ses promesses

11/04/2013
Le gazoduc ne tient pas ses promesses

Endommagé par l’ancre d’un bateau le 28 septembre dernier, le pipeline qui fournit en gaz naturel le Nigeria, le Bénin, le Togo et le Ghana pourrait reprendre ses livraisons fin avril. C’est ce qu’a indiqué mercredi à Lomé Harriet Wereko-Brobby, directrice des Affaires générales de Wapco, le consortium qui gère le gazoduc d’Afrique de l’Ouest (WAGP). Le redémarrage était prévu à l’origine pour fin décembre.

Demi bonne nouvelle pour la centrale thermique de Lomé dont les moteurs ont été conçus pour fonctionner au gaz naturel. Mais, de l’avis de l’opérateur, la société ContourGlobal, les quantités livrées depuis la mise en service du gazoduc sont inférieures aux prévisions et aux besoins. Du coup, la centrale est obligée d’utiliser du fioul lourd, beaucoup plus cher.

Elle reçoit actuellement 5200 mmbtu, mais c’est de 16.000 mmBTU dont elle aurait besoin pour tourner à plein régime au gaz naturel.   

Lors d’une récente réunion d’experts du secteur énergétique à Lomé, le recours au gaz liquéfié avait été évoqué pour palier aux carences du WAGP, certains n’hésitent plus à affirmer que c’est un fiasco.

Robert Whitehead, l’ambassadeur des Etats-Unis à Lomé, lui même, s’était exprimé sur la question soulignant que le gazoduc n’était pas utilisé à pleine capacité. Il avait émis des doutes sur cette possibilité à court terme invitant les acteurs du secteur énergétique à s’intéresser au gaz liquéfié. Une alternative qui permettrait d’offrir de l’énergie à des coûts supportables pour la population.

Photo : la centrale thermique ContourGlobal de lomé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.