Le gazoduc ouest-africain fait pschitt

23/12/2014
Le gazoduc ouest-africain fait pschitt

La centrale thermique de Lomé

Le Ghana envisage de réduire ses approvisionnements en gaz naturel en provenance du Nigeria via le gazoduc ouest-africain. Deux raisons expliquent ce choix, d’abord, les quantités livrées sont largement en dessous de ce qui avait été annoncé, ensuite, Accra va exploiter son proche champ offshore. L’économie réalisée devrait être de 300 millions de dollars par an.

WAPCO, le gazoduc ouest-africain  - projet à un milliard de dollars – achemine le gaz naturel du Nigeria vers ses clients au Bénin, au Togo et au Ghana. Mais les volumes sont en deçà des besoins des clients. Les 120 millions de mètres cubes/jour n’ont jamais été atteints.

Au Togo, la centrale thermique opérée par l’Américain ContourGlobal avait été conçue pour fonctionner principalement au gaz naturel. Mais l’exploitant est contraint d’utiliser le fioul lourd – beaucoup plus cher – pour produire de l’électricité. 

Les experts estiment que le gazoduc ne sera jamais en mesure de d’atteindre la production annoncée et certains opérateurs envisagent désormais de se tourner vers le gaz liquéfié. Problème, il ne sera pas disponible avant 4 à 5 ans.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.