Le paradoxe africain

23/11/2016
Le paradoxe africain

Bernadette Legzim-Balouki

L’Afrique est confrontée à un étrange paradoxe. Un continent de toutes les richesses minières et agricoles, mais dont la participation aux échanges mondiaux des produits manufacturés, ne représente que 1,9%. 

La ministre de l’Industrie et de la Promotion du secteur privé, Bernadette Legzim-Balouki, a rappelé mercredi le constat dressé par les pays membres de la Cédéao lors d’un sommet en juillet dernier.

Elle s’adressait aux responsables du secteur privé à l’occasion de la Journée internationale de l’industrialisation.

Aujourd’hui, même si certaines des grandes entreprises du continent, arrivent à tirer leur épingle du jeu, la quasi totalité des PME/PMI continue d’être à la traîne, a indiqué la ministre.

Pour le Togo, pas question de rester les bras croisés et d’attendre que des jours meilleurs arrivent. A l’initiative du président Faure Gnassingbé, a été créée une Agence nationale de promotion et de garantie des financements (ANPGF) destinée à la promotion des PME/PMI par les jeunes et pour les jeunes.

Le Togo, suivant les recommandations des Nations Unies, entend dédier les dix prochaines années à la recherche de financement à l’industrie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.

‘Notre rôle est de prévoir l’imprévisible’

Sport

Une large souscription publique a été lancée pour financer le parcours des Eperviers à la prochaine CAN. Certains protestent déjà.