Le paradoxe africain

23/11/2016
Le paradoxe africain

Bernadette Legzim-Balouki

L’Afrique est confrontée à un étrange paradoxe. Un continent de toutes les richesses minières et agricoles, mais dont la participation aux échanges mondiaux des produits manufacturés, ne représente que 1,9%. 

La ministre de l’Industrie et de la Promotion du secteur privé, Bernadette Legzim-Balouki, a rappelé mercredi le constat dressé par les pays membres de la Cédéao lors d’un sommet en juillet dernier.

Elle s’adressait aux responsables du secteur privé à l’occasion de la Journée internationale de l’industrialisation.

Aujourd’hui, même si certaines des grandes entreprises du continent, arrivent à tirer leur épingle du jeu, la quasi totalité des PME/PMI continue d’être à la traîne, a indiqué la ministre.

Pour le Togo, pas question de rester les bras croisés et d’attendre que des jours meilleurs arrivent. A l’initiative du président Faure Gnassingbé, a été créée une Agence nationale de promotion et de garantie des financements (ANPGF) destinée à la promotion des PME/PMI par les jeunes et pour les jeunes.

Le Togo, suivant les recommandations des Nations Unies, entend dédier les dix prochaines années à la recherche de financement à l’industrie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.