Le patronat veut promouvoir le secteur industriel

12/11/2012
Le patronat veut promouvoir le secteur industriel

Le patronat togolais a lancé ce week-end le groupement des Industriels du Togo (GITO) dont l’objectif est d’assurer un appui à ce secteur vital de l’économie.

« Un pays sans industries, est un pays mort », a souligné Jean-Daniel Séto, le vice-président du Conseil national du patronat du Togo (CNP).

Le GITO entend assister, notamment, les petites et moyennes et industries, développer la collaboration inter-entreprises et actualiser le cadre juridique. Une création qui répond aux recommandations de la Cédéao.

Dans la foulée, le ministre de l’Industrie a saisi l’occasion pour annoncer la tenue des Journées portes ouvertes des industries du Togo les 13, 14 et 15 décembre prochains.

La mise en place du GITO répond à l’une des recommandations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO), recommandation selon laquelle tous les pays doivent disposer d’une association de défense des droits des industriels.

En photo : (au centre) François Galley et les dirigeants du CNP

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Burundi : la délicate mission d’Edem Kodjo

Diplomatie

L’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo a été désigné par l’Union africaine en qualité de médiateur dans la crise politique qui secoue le Burundi.

Tom Saintfiet opérationnel dès la semaine prochaine

Sport

Le nouveau sélectionneur des Eperviers, le Belge Tom Saintfiet, devrait signer officiellement son contrat la semaine prochaine à Lomé.

Sujet prématuré et inapproprié

Cédéao

L'idée d'amender le protocole de la Cédeao sur la démocratie et la bonne gouvernance a été envisagée lors des préparatifs de la 47e session de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l’organisation qui s’est déroulée en début de semai...

Rétablir l’honneur de la justice

Justice

Le corporatisme judiciaire est ainsi fait que lorsqu’il s’enfonce dans l’erreur il faut une trentaine d’années pour que la vérité se rétablisse.