Le port de Lomé est Iso compatible

24/12/2014
Le port de Lomé est Iso compatible

Une garantie d'efficacité et de transparence pour les opérateurs maritimes

Le Port autonome de Lomé (PAL) bénéficie désormais de la certification Iso 9001.

Il s’agit d’une norme internationale de management de la qualité, peu importe la taille ou le secteur d’activité de l’entreprise.

La norme permet ainsi au PAL de garantir une qualité de gestion et de service.

C’est indispensable en raison de son développement.

Lancé en juillet dernier le Guichet unique du commerce extérieur (Seguce) est géré par Veritas, leader mondial des services d’évaluation de conformité et de certification. 

Un 3e quai et un terminal de transbordement, également destiné au trafic local et régional, ont démarré leurs activités commerciales très récemment.

Le port peut désormais accueillir des navires de très gros tonnage et traiter les conteneurs en un temps record grâce à des grues dernier cri.

En raison de sa localisation géographique, le port de Lomé est une porte d’entrée vers les pays de la sous-région (Burkina, Mali et Niger).

La norme Iso 9001est basée sur un certain nombre de principes de management parmi lesquels le leadership, l’implication du personnel, l’amélioration continue, les bonnes relations avec les fournisseurs et les clients.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.