Le port de Lomé ne cache plus ses ambitions

03/09/2013
Le port de Lomé ne cache plus ses ambitions

Le 3e quai au Port autonome de Lomé (PAL) sera livré et opérationnel à la fin de cette année. 85% du gros œuvre a déjà été réalisé. Informations communiquées mardi par Christophe Debeuf, le chef de projet infrastructures de la société ‘Togo-Terminal’, en marge d’une visite sur le site du directeur général de la douane, Kodjo Adédzé (photo).

'Nous devons faire en sorte que le délai de traitement des marchandises soit le plus court possible. Avec ce 3e quai et l’ensemble des équipements qui seront exploités sur le site du port, nous allons gagner en rapidité et en efficacité. Un avantage pour les clients au Togo et pour ceux des pays de l’Hinterland’, a indiqué M. Adédzé. Pour le patron de la douane, la modernisation du PAL signifie à terme davantage de recettes pour le pays.

C’est le Groupe français Bolloré qui finance la construction du 3e quai pour un montant de 300 milliards de Fcfa.

L’ambition de Bolloré est de faire du Port autonome de Lomé, l’un des plus performants en Afrique de l’Ouest pour les navires de grande capacité (6.000 conteneurs embarqués), mais aussi la première plateforme de désenclavement pour les pays de l’Hinterland (Mali, Niger, Burkina Faso). L’objectif à court terme est de pouvoir traiter 1 million de conteneurs par an.

La situation géographique du Togo est un atout certain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.