Le président Faure Gnassingbé attendu à Boao

10/04/2009
Le président Faure Gnassingbé attendu à Boao

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, devrait participer du 17 au 19 avril à Boao (Province du Hainan en Chine) au « Forum économique de Boao » (BFA), a indiqué vendredi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Jiang Yu.

De prestigieux intervenants sont attendus dont le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, l'ancien président George W. Bush, le président du Pakistan, Asif Ali Zardani, les Premiers ministres de Birmanie, de Mongolie, du Vietnam, de Finlande, d'Albanie et de Nouvelle Zélande ainsi que le gratin de la finance internationale.Le BFA est une conférence annuelle qui regroupe principalement les pays d'Asie. Cette année, l'un des thèmes de discussion retenu est l'influence grandissante des pays émergents dans l'économie mondiale. S'agissant de l'Afrique, Chine et Inde jouent effectivement un rôle majeur en termes d'aides et d'investissements.

Le Forum réfléchira également à la façon la plus efficace de préparer l'après-crise.

Situédans le sud de la Chine, Boao, jadis petit village de pêcheurs, est devenu en quelques années un important centre de conférence et une station balnéaire prisée.

En photo : le centre de conférence de Boao où se dérouleront les travaux

Le site du Forum

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.