Le président Faure clôture le séminaire de Kpalimé

04/12/2009
Le président Faure clôture le séminaire de Kpalimé

Le président Faure Gnassingbé a clôturé vendredi à Kpalimé, le premier séminaire des artisans du Togo. Le chef du gouvernement, Gilbert Houngbo, et plusieurs membres du gouvernement étaient présents.
Le chef de l’Etat a félicité les artisans pour leur combat dans la lutte contre la pauvreté au Togo. « Je sais que nous ne pouvons pas relancer notre économie sans l’implication du monde artisanal. Je vous rends
hommage pour ce que vous faites pour le rayonnement de notre pays dans la sous région » a déclaré M. Gnassingbé.
Il leur a ensuite remis du matériel composé des machines à coudre, d’ ordinateurs et de motos, notamment.
Le séminaire, ouvert jeudi, a rassemblé près de quatre mille participants issus des 5 régions du Togo. Il a été organisé à l’initiative du ministère chargé du Développement à la base.

Voici la déclaration du chef de l’Etat
Mesdames et les messieurs les participants à ce séminaire, chers artisans, chers jeunes diplômés, je vous salue bien chaleureusement.
Je commencerai par dire que le plus bel hommage qu’on rend à l’artisan togolais, nous l’apprenons dans la sous région et dans les pays voisins.
Car, quelles qu’aient été les difficultés de notre pays, malgré les violences que nous avons connues, l’image de l’artisan togolais est resté intact dans la sous région.
C’est une image de compétence, de sérieux et de discipline et nous qui voyageons très souvent dans la sous-région, nous sommes très fiers quand arrivant à chaque endroit on nous montre toujours les œuvres des artisans togolais.
Merci chers amis artisans pour de que vous faites pour le rayonnement de l’image de notre pays. Cela prouve que nous avons une très grande richesse en vous, que nous avons un très grand potentiel et aujourd’hui où nous avons, grâce à Dieu et grâce à l’adhésion du peuple togolais, régler nos problèmes politiques, nous sommes décidés à jouer de tous nos atouts pour reconstruire notre pays et relever notre économie.
Dans cette vision, vous êtes un atout maître pour le peuple togolais. C’est pour cela que nous avons accueilli avec beaucoup d’enthousiasme et de plaisir l’initiative de ce séminaire.
L’origine vient un peu de vous, car au cours du forum des acteurs de développement qui a été tenu à Kara, nous avons reçu des comptes rendus qui disaient que les artisans se sentaient un peu oubliés. C’est à partir de là qu’avec l’aide du consultant, des chambres régionales des métiers et du ministère du développement à la base, nous avons pu organiser ce séminaire.
Je veux vous rassurer que nous ne vous oublions pas parce que nous savons que nous ne redresserons pas notre économie sans une implication du monde artisanal. Ce premier séminaire que nous organisons, j’espère que c’est le premier de tous les autres que nous aurons à organiser tous les ans.

Ce qui m’a frappé dans l’organisation de ce séminaire, c’est le sens de responsabilité, c’est la connaissance précise de vos propres problèmes, c’est la précision de ce que vous attendez du gouvernement ; à partir de là, nous n’avons plus qu’une chose à faire : maintenir ce dialogue et autant que faire ce peu, satisfaire vos doléances.
Au nom du gouvernement et en mon nom personnel, sachez que d’année en année, ce partenariat entre vous-mêmes et le gouvernement ne fera que se renforcer et pour le plus grand bonheur du peuple togolais. Car nous même nous le voyons, les problèmes de chômages sont assez aigus dans notre pays. Le gouvernement fait ce qu’il peut en organisant des concours, en intégrant les enseignants auxiliaires, mais cela ne suffit pas et cela ne suffira pas ; le gouvernement ne peut pas absorber tout le chômage de notre pays.
Les grandes entreprises font aussi ce qu’elles peuvent, mais elles sont aussi vulnérables aux chocs exogènes. Aujourd’hui, nous avons mis de l’ordre dans nos finances publiques, nous avons commencé à assainir le secteur financier. Le gisement qu’il nous reste, c’est celui de la mico entreprise artisanale, c’est-à-dire vous.
C’est sur vous que nous comptons et c’est avec vous que nous allons relever le défi du chômage et de la croissance économique. Naturellement, nous avons également des priorités dans les domaines dans la santé, de l’éducation, de l’agriculture, cette étape est bien engagée, mais je dis que ce qui va être décisif pour la suite, c’est que l’auto emploi soit promu, que les artisans soient soutenus et c’est que nous allons faire. Pour pérenniser ces bonnes intentions, j’ai une seule chose à vous demander, c’est qu’avec vous et toutes les composantes de notre société, nous fassions tout pour que l’élection de 2010 se déroule dans la paix et sans violence.
C’est la seule chose que je vous demande et cela sera suffisant pour poursuivre cette belle aventure que nous commençons ensembles aujourd’hui.
Je vous remercie pour l’accueil chaleureux que vous avez réservé aux membres du gouvernement et à moi-même et je vous donne rendez-vous pour l’année 2010.
Merci à vous.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.