Le secteur privé allemand débarque en masse au Togo

04/04/2016
Le secteur privé allemand débarque en masse au Togo

Robert Dussey et l'ambassadeur d'Allemagne parcourent les stands du Forum

Le ‘Printemps de la coopération’, forum économique et de développement consacré à la coopération entre le Togo et l’Allemagne a débuté à Lomé. Il s’achèvera le 6 avril.

De nombreuses personnalités allemandes de la politique et des affaires ont fait le déplacement.

 Outre Johannes Singhammer, vice-président du Bundestag, la délégation comprend Johannnes Selle, responsable Afrique au sein du CDU, Norbert Kloppenburg, vice-président de la KfW (banque publique allemande), Ursula Männle, présidente de la Fondation Hanns Seidel et Margret Kopp, Présidente Aktion PiT - Togohilfe e.V.

De nombreux représentants de Groupes allemands ont répondu à l’appel du ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, organisateur de la manifestation.

On peut citer les entreprises ILV-Fernerkundung, Gauff (TP), Andritz-Hydro (barrages), MBE Coals & Minerals, Sunset Energietechnik GmbH, Siemens, Brewtech, Inros Lackner, notamment.

Des rendez-vous sont d’ores et déjà prévus avec les responsables des ministères concernés en fonction des secteurs d’activité.

 L’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Christoph Sander, souligne que c’est la première fois depuis des décennies qu’autant de représentants du secteur privé sont présents à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.