Le trafic aérien va croitre de 8% chaque année

18/10/2016
Le trafic aérien va croitre de 8% chaque année

La nouvelle aérogare inaugurée en avril dernier. Le Togo anticipe déjà

Selon l’IATA (Association internationale du transport aérien), 7,2 milliards de passagers utiliseront l’avion en 2035, soit le double du trafic actuel (3,6 milliards) et plus de la moitié seront de nouveaux utilisateurs.

Les principaux marchés en expansion sont la Chine, les Etats-Unis, l’Inde, l’Indonésie et le Vietnam. Pas vraiment une surprise.

Plus étonnant, dans le top 10 des régions qui vont connaître une hausse du trafic on trouve l’Afrique avec un certain nombre de pays comme le Togo, la Sierra-Leone, la Guinée, le Bénin, le Mali, l’Ouganda et la Zambie.

Tous les ans, ces marchés vont croitre de 8%, souligne l’IATA.

Ces chiffres devraient donner des ailes à la compagnie Asky basée au Togo. Elle développe son réseau panafricain et veut s’imposer comme le transporteur de référence en Afrique de l’Ouest et Centrale.

La croissance du trafic devrait aussi profiter aux liaisons Europe-Afrique et Afrique-Amérique du Nord avec l’arrivée de nouveaux acteurs prêts à en découvre avec certaines compagnies en situation de quasi-monopole.

Une concurrence qui aura des incidences sur le prix des billets.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.