Les Togolais prennent de la vitesse

22/05/2007
Les Togolais prennent de la vitesse

C'est fait. Après le Burkina, le Ghana, la Côte d'Ivoire ou le Sénégal, le Togo dispose depuis le 16 mai de l'Internet haut débit avec le lancement de l'offre ADSL appelée HELIM. Les débits commercialisés vont de 64 à 1024 K, de quoi surfer et uploader en toute tranquillité.

Jusqu'à présent, l'opérateur officiel Togo Telecom ne proposait que deux solutions d'accès au Net, le modem et l'Illico qui utilise la technologie de la boucle locale radio (BLR) qui permet d'associer le téléphone classique et l'Internet.L'ADSL est pour le moment commercialisé à Lomé et à Kara (Nord du Togo). Concernant a capitale, les zones immédiatement desservies sont Lomé centre,  Hédzranawoé, Cacaveli, et Lomé  Port .

Progressivement, HELIM sera disponible dans les autres villes du pays : Dapaong, Sokodé, Atakpamé, Notsé; Kpalimé, Tsévié, Aneho, etc…

Pour Pétchétibadi Bikssam, le directeur général de Togo Telecom, tous les Togolais doivent avoir accès à Internet et, si possible, aux vitesses les plus rapides.

Comment s'inscrit l'ADSL dans la stratégie de TOGO TELECOM ?

Pétchétibadi Bikssam :

Le lancement de l'ADSL constitue une étape fondamentale dans la stratégie de l'opérateur historique que nous sommes. Avec la convergence  de la voix et les données, nous entrons pleinement dans la modernité.  Au Togo comme partout dans le monde, les télécommunications constituent l'un des secteurs économiques les plus dynamiques et l'ADSL ouvre la voie à des évolutions importantes quant aux services que nous proposerons aux entreprises et aux particuliers.

Notre ambition est de mettre à la disposition des acteurs individuels, économiques et sociaux l'ensemble des infrastructures qui permettront au Togo de bénéficier pleinement des apports des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC).  Aussi notre offre de service porte-t-elle non seulement sur des débits différenciés, mais elle intègre également un véritable projet TIC qui inclut l'hébergement et le stockage de données numériques. Images, voix, textes, vidéos, … tout est désormais en temps réel et en continu.

Pour TOGO TELECOM, est-ce un nouveau métier ?

Pétchétibadi Bikssam

: L'entrée dans l'ère numérique haut débit constitue pour TOGO TELECOM  à la fois un nouveau métier et l'approfondissement de notre métier de base.

Il s'agit d'un nouveau métier dans la mesure où notre approche s'élargit depuis le support vers le contenu.  Nous nous occupions jusqu'à présent de la circulation de la voix, pas du stockage et de la mise à disposition de données. Dans ce nouveau domaine, l'exigence de qualité est plus élevée. L'hébergement de sites et le stockage de données nécessitent une disponibilité de l'information 24 heures/24. C'est pourquoi nous mettons tout en Œuvre pour atteindre une performance optimale des installations.  

Pour offrir ces nouveaux services dans les conditions  les meilleures possibles, nous nous appuyons sur les technologies les plus récentes et sur l'expérience que nous avons acquise dans l'exercice  de notre métier traditionnel.

Comment êtes vous positionné par rapport à la  concurrence sur l'Internet haut débit

Pétchétibadi Bikssam: TOGO TELECOM a tellement investi sur les infrastructures nécessaires  que nous n'avons pas de concurrent par rapport à la qualité du service, à la fiabilité des installations et aux débits proposés. D'ailleurs, dans les prochains mois, nous allons continuer à augmenter les débits.

Avec l'ADSL, qu'est-ce que TOGO TELECOM apporte au Togo ?

Pétchétibadi Bikssam :

Beaucoup de choses. Aujourd'hui les télécommunications  sont au centre d'une révolution à la fois économique et technologique. Afin que l'économie se développe, il est nécessaire que l'information circule et soit disponible. Pour cela, le volume des informations requiert des capacités de transfert importantes. C'est à accroître ces capacités que nous nous employons quand nous développons l'ADSL.  En cela, l'ADSL est une infrastructure informationnelle centrale qui connecte le pays au monde entier et lui permet de participer à l'ensemble des flux mondiaux. C'est une possibilité majeure d'ouverture vers l'extérieur.

Pour ne donner qu'un exemple, dans le cadre de télémédecine, les malades togolais pourront désormais bénéficier des compétences de spécialistes situés dans le monde entier.

Quels sont  pour vous les conditions de réussite de l'ADSL au Togo ?

Pétchétibadi Bikssam :

L'ADSL est un défi pour le Togo, et les gains économiques et sociaux seront importants dans la mesure où les contenus viendront compléter l'infrastructure.

Je souhaite que chaque togolais prenne conscience que l'ADSL constitue une opportunité majeure pour accompagner la croissance amorcée il y a plus d'un an. Pour cela, les développeurs contenus doivent s'investir dans ce qui constituera la partie togolaise du web mondial. Associations, ONG, entreprises... . Il importe que l'ensemble du secteur socio-économique  intègre l'ADSL  comme un élément de croissance pour le pays.

Comment s'articule HELIM avec les offres Internet déjà existantes ?

Pétchétibadi Bikssam :

Notre objectif est de permettra à tous les togolais de bénéficier  d'Internet.  Pour cela, nous avons développé des offres diversifiées qui correspondent à des besoins particuliers.

Les offres ADSL 24 heures/24 sont destinées à ceux pour lesquels, être connectés au web en continu, demeure essentiel.

Les offres soirs et week-end ont été conçues pour les ménages.

Enfin, il ne faut pas oublier illico qui autorise une connexion à 120 kb et qui est disponible sur tout le territoire. Des forfaits Illico 30 et 60 heures permettent de réduire les coûts.

L'offre Internet passe également par nos partenaires : cyber cafés et ISP. L'important est que chacun bénéficie de l'Internet, quels que soient ses moyens.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.