Les ambitions d'Air Arabia en Afrique

12/11/2007
Les ambitions d'Air Arabia en Afrique

Le monopole d'Air France en Afrique pourrait se fissurer. Mais le transporteur français n'est pas le seul à se faire du souci. Royal Air Maroc est également menacé sur ses destinations africaines. L'intrus vient de Sharjah aux Emirats arabes unis. La compagnie à bas prix Air Arabia a annoncé sa décision d'installer un hub à Rabat pour desservir les capitales africaines et d'absorber en même temps une compagnie marocaine, Regional Airlines.

Aucun détail n'a pour le moment été donné sur ses destinations en Afrique. Le hub de Rabat devrait permettre d'établir un nŒud entre les capitales africaines européennes et le Moyen Orient.Un responsable d'Air Arabia indique toutefois sous couvert d'anonymat que la compagnie pourrait desservir la Côte d'Ivoire, le Sénégal, le Togo, le Bénin, le Nigeria, la RDC et le Cameroun.

Seule destination africaine desservie pour le moment par Air Arabia, Karthoum au Soudan.

Le réseau de la compagnie comprend actuellement des destinations vers l'Inde, le Liban, le Qatar, la Syrie, l'Egypte, le Pakistan, la Turquie, l'Arménie ou encore le Népal.

Air Arabia semble avoir les moyens de ses ambitions avec l'acquisition auprès d'Airbus de 35 A320 et une option sur quinze autres appareils.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.