Les autorités envisagent une modernisation de l'aéroport de Lomé

13/03/2008
Les autorités envisagent une modernisation de l'aéroport de Lomé

Le secteur du transport et de la navigation aérienne au Togo est confronté à certain nombre de problèmes auxquels ont décidé de s'attaquer le ministre des travaux publics, Célestin Ekpawo Talaki, les responsables de la SALT (société aéroportuaire) et ceux de l'Agence Nationale de l'Aviation civile et de la Météorologie nationale.

Il y d'abord la question relative au recrutement et à la formation des personnels pour les services de l'aviation civile et de la météo.S'agissant du contrôle de l'espace aérien togolais, il est actuellement géré par l'ASECNA depuis le Ghana. Des discussions sont en pour que le Togo gère son propre espace en coopération avec l'Agence de navigation africaine.

Les autorités souhaitent que le deuxième aéroport du pays, situé à Niamtougou (nord) passe sous le contrôle de l'ASECNA, ce qui n'est plus le cas actuellement.

Pour la SALT, la préoccupation est aussi de trouver un site permettant la construction d'un nouvel aéroport à Lomé. Une mission de longue haleine. Dans l'intervalle, il est envisagé la rénovation et l'extension de l'aéroport international Gnassingbé Eyasdema de Lomé et la destruction de toutes les bâtisses anarchiques construites à proximité de la piste. Une menace en terme de sécurité et un risque pour les avions en approche.

La SALT recommande également la création d'un corps spécifique aux aéroports ; une police de l'air à l'instar de ce qui se fait ailleurs dans le monde.

L'aéroport de Lomé est réputé pour le respect strict des mesures de sécurité recommandées par les instances internationales : installations sûres, avions sécurisés, utilisation du rayon X pour fouiller les bagages et les passagers.

L'époque ou les passagers pouvaient circuler librement sur le tarmac est bien révolue.

Une dizaine de compagnies régionales et internationales desservent le Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.