Les autorités envisagent une modernisation de l'aéroport de Lomé

13/03/2008
Les autorités envisagent une modernisation de l'aéroport de Lomé

Le secteur du transport et de la navigation aérienne au Togo est confronté à certain nombre de problèmes auxquels ont décidé de s'attaquer le ministre des travaux publics, Célestin Ekpawo Talaki, les responsables de la SALT (société aéroportuaire) et ceux de l'Agence Nationale de l'Aviation civile et de la Météorologie nationale.

Il y d'abord la question relative au recrutement et à la formation des personnels pour les services de l'aviation civile et de la météo.S'agissant du contrôle de l'espace aérien togolais, il est actuellement géré par l'ASECNA depuis le Ghana. Des discussions sont en pour que le Togo gère son propre espace en coopération avec l'Agence de navigation africaine.

Les autorités souhaitent que le deuxième aéroport du pays, situé à Niamtougou (nord) passe sous le contrôle de l'ASECNA, ce qui n'est plus le cas actuellement.

Pour la SALT, la préoccupation est aussi de trouver un site permettant la construction d'un nouvel aéroport à Lomé. Une mission de longue haleine. Dans l'intervalle, il est envisagé la rénovation et l'extension de l'aéroport international Gnassingbé Eyasdema de Lomé et la destruction de toutes les bâtisses anarchiques construites à proximité de la piste. Une menace en terme de sécurité et un risque pour les avions en approche.

La SALT recommande également la création d'un corps spécifique aux aéroports ; une police de l'air à l'instar de ce qui se fait ailleurs dans le monde.

L'aéroport de Lomé est réputé pour le respect strict des mesures de sécurité recommandées par les instances internationales : installations sûres, avions sécurisés, utilisation du rayon X pour fouiller les bagages et les passagers.

L'époque ou les passagers pouvaient circuler librement sur le tarmac est bien révolue.

Une dizaine de compagnies régionales et internationales desservent le Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.