Les bons chiffres d’Asky

11/02/2010
Les bons chiffres d’Asky

Quelques semaines après son lancement, la compagnie Asky dont le siège est au Togo, affiche des résultats encourageants. Sans réelle publicité et dans l’attente de droits de trafic vers certaines destinations africaines, Asky enregistre des coefficients de remplissage satisfaisants. C’est ainsi que le vol quotidien Lomé/Brazzaville/Cotonou/Lomé flirte avec les 60%.
Un début prometteur après seulement une vingtaine de jours d’exploitation.
La compagnie, dont l’opérateur et actionnaire est Ethiopian Airlines, attend désormais les autorisations de deux pays très importants, le Sénégal et la Côte d’Ivoire, mais le peu d’empressement manifesté à Dakar et à Abidjan suscite des interrogations. S’agit-il de protéger le marché local ou est-on confronté à une administration particulièrement tatillonne.
A quoi bon parler d’intégration africaine si une compagnie qui y contribue grandement n’est pas autorisée à se poser dans un certain nombre de capitales.
Au siège de la compagnie à Lomé, l’atmosphère est sereine. On explique que le projet s’inscrit dans la durée. « Les autorisations ne devrait pas tarder ; peut-être une question de 15 jours tout au plus », assure, sous couvert d’anonymat, un cadre de la compagnie.
En photo (de gauche à droite) : Marc, chef de cabine et Serge, steward, en escale mercredi à l’aéroport Maya Maya de Brazzaville. La compagnie propose un vol quotidien vers la capitale du Congo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.