Les contours du développement

13/11/2012
Les contours du développement

Le Groupe américain ContourGlobal, qui a cofinancé, construit et exploite la centrale thermique de Lomé, organise depuis mardi à Lomé sa conférence annuelle.

Une soixantaine de cadres de haut niveau de l’entreprise participent à ces « CG Way », un programme destiné à doter les top managers des outils qui leur seront nécessaires afin d’assurer leur mission de direction.

L’ensemble des représentants à l’international sont présents. Ils viennent d’Europe, d’Afrique, des Caraïbes, d’Amérique centrale et du Brésil. Pour la plupart, c’est leur premier séjour au Togo.

A l’ouverture de la conférence, Joseph Brandt (photo), le président de ContourGlobal, a félicité l’ensemble du personnel togolais qui au quotidien fait fonctionner avec efficacité la centrale de 100 MW.

Cette unité, inaugurée il y a deux ans, permet à la population et aux industries de disposer d’une énergie de bonne qualité après des années de délestages. Elle constitue un atout majeur pour le développement du pays.

Lors de son arrivée aux affaires, en 2005, le président Faure Gnassingbé avait fait de l’accès à l’énergie l’une de ses priorités.

La centrale, en partie financée par la Banque mondiale, est l’illustration d’un partenariat public-privé (PPP) à succès, salué comme tel par la Société financière internationale.

VOIR LE DIAPORAMA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Découvrez l’Afrique de l’Ouest en pirogue

Culture

Une exposition intitulée ‘Blue pirogue’ aura lieu du 30 juin au 30 septembre à l’hôtel Onomo de Lomé. Un voyage initiatique en Afrique de l'Ouest.

Une plateforme commune pour les peuples africains

Union Africaine

Après le vote des députés, le gouvernement a désormais les mains libres pour ratifier l’acte constitutif de l’Union africaine (UA) relatif au Parlement panafricain.

Le Togo, pays inhospitalier pour les trafiquants de drogue

Faits divers

10 tonnes de cannabis, de cocaïne et de méthamphétamine ont été détruits dimanche à Lomé par la police.

Le soutien au Togo ne s’érode pas

Coopération

Le phénomène dure depuis des décennies. Le Togo perd une partie de sa côte rongée par l’érosion.