Les députés valident le projet de terminal à conteneurs

25/11/2011
Les députés valident le projet de terminal à conteneurs

Les députés ont adopté vendredi la loi portant ratification de l’accord relatif à l’exploitation d’un terminal à conteneurs au Port Autonome de Lomé (PAL) par la société privée de droit togolais Lomé Container Terminal (LCT). 

«Le projet de construction d’un terminal privé est l’un des éléments de l’ambitieux programme de relance de l’économie menée par le président du Togo », a indiqué Abass Bonfoh, le président de l’Assemblée nationale. 

«Ce projet, unique en son genre en Afrique de l’ouest et du centre, vise à faire du PAL le port de référence de toute la sous-région et un acteur principal du transport maritime à l’échelle africaine ». 

Les travaux ont d’ores et déjà commencé pour une livraison prévue en premier semestre 2013

Le nouveau bassin, situé entre le PAL et l’hôtel Sarakawa, pourra traiter près d’un million et demi de containers par an sur les 1050 mètres de quai et accueillir 3 à 4 navires simultanément.

La darse aura un tirant d’eau de 16 mètres, supérieur à celui des installations actuelles (13 mètres). A titre de comparaison, celui de Port 2000 au Havre est de 14 mètres.

Le coût total de l’investissement est estimé à 300 millions.

La Société financière internationale (SFI, Groupe Banque mondiale) a accordé en février 2011 un prêt global de 120 millions d’euros au consortium.

De son côté, la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt de 60 millions d’euros en juillet de cette année.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !