Les experts aux champs

04/12/2007
Les experts aux champs

En séjour à Lomé depuis la semaine dernière, la mission conjointe des experts du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque mondiale (BM) et de la banque africaine de développement (BAD) s'est entretenue avec les responsables du ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche sur un projet de redynamisation du secteur agricole au Togo.

Un passage en revue de la situation agricole pour répertorier les actions prioritaires à mener dans la relance de ce secteur à court, moyen et long terme. « Il nous a été demandé d'expliciter ce que nous pouvons faire par nous-mêmes et ce que les partenaires peuvent nous apporter », a confié l'un des délégués ministériels.

On évoque, notamment, une réorganisation interne du ministère et de ses différents départements ; une étape qui permettra l'exécution de deux programmes bien définis : la consolidation de la sécurité alimentaire et l'amélioration des revenus.

Rappelons que le manque de ressources humaines est le problème crucial que vit ce ministère en raison du départ massif à la retraite de ses agents, surtout les conseillers agricoles. Autre problème, l'insuffisance de moyens matériels et financiers.

Le Togo reste largement dominé par une activité agricole de subsistance demeurée rudimentaire.

Depuis quelques mois, une politique de mécanisation avec l'introduction de tracteurs et la vulgarisation de l'engrais est menée par les nouvelles autorités togolaises pour soulager les difficultés des populations rurales.

La Mission conduite par Christian Mumssen s'est déjà entretenue avec les responsables du ministère de l'Economie et des Finances sur les réformes économiques à opérer dans le cadre de la reprise de la coopération avec les institutions de Bretton Woods.

Les décaissements en faveur du Togo ont cessé il y a plusieurs années pour cause d'accumulation des arriérés de la dette extérieure et en raison des problèmes politiques.

En début d'année, le FMI, en mission au Togo, avait signé un programme de réformes économiques liées, notamment, à l'assainissement du secteur bancaire, cotonnier, du phosphate et de l'exécution rigoureuse des finances publiques.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.