Les importateurs de riz sont hors de cause

30/09/2011
Les importateurs de riz sont hors de cause

Des journaux privés ont fait état, ces derniers jours, de la saisie par la douane d'une cargaison de riz avarié au Port autonome de Lomé (PAL). 

Contacté par Republicoftogo.com, Yawo Michel Kékpé (photo), le chef du bureau des douanes au PAL, confirme l’information tout en indiquant qu’il s’agit d’une anomalie fréquente.

Republicoftogo.com : Avez-vous des précisions sur cette cargaison de riz avarié dont parle la presse ?

Yawo Michel Pékpé : Il s'agit de vingt conteneurs destinés à la commercialisation sur le marché togolais. L'importateur a payé toutes les taxes de douane et est parfaitement en règle. Au moment du dépotage, nous avons constaté que certains sacs étaient abimés et donc impropres à la consommation. 

Bien sûr, ces sacs ont été mis de côté et un expert doit dresser un rapport.

Ces cas arrivent fréquemment. Les importateurs sont toujours hors de cause. La presse fait preuve de malhonnêteté en affirmant que ces derniers tentent sciemment d’introduire du riz avarié au Togo.

Republicoftogo.com : Que faites-vous des sacs avariés ?

Yawo Michel Kékpé : Ils sont détruits dans l’enceinte même du port.

Republicoftogo.com : Donc aucun danger pour le consommateur ?

Yawo Machel Kékpé : Nous faisons le maximum  pour contrôler les marchandises qui arrivent au port. C’est vrai aussi qu’il nous est impossible d’inspecter tous les conteneurs débarqués chaque jour des bateaux.

Mais les inspecteurs et les agents de dépotage font les efforts nécessaires pour rendre compte d’éventuelles anomalies. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.