Les importateurs de riz sont hors de cause

30/09/2011
Les importateurs de riz sont hors de cause

Des journaux privés ont fait état, ces derniers jours, de la saisie par la douane d'une cargaison de riz avarié au Port autonome de Lomé (PAL). 

Contacté par Republicoftogo.com, Yawo Michel Kékpé (photo), le chef du bureau des douanes au PAL, confirme l’information tout en indiquant qu’il s’agit d’une anomalie fréquente.

Republicoftogo.com : Avez-vous des précisions sur cette cargaison de riz avarié dont parle la presse ?

Yawo Michel Pékpé : Il s'agit de vingt conteneurs destinés à la commercialisation sur le marché togolais. L'importateur a payé toutes les taxes de douane et est parfaitement en règle. Au moment du dépotage, nous avons constaté que certains sacs étaient abimés et donc impropres à la consommation. 

Bien sûr, ces sacs ont été mis de côté et un expert doit dresser un rapport.

Ces cas arrivent fréquemment. Les importateurs sont toujours hors de cause. La presse fait preuve de malhonnêteté en affirmant que ces derniers tentent sciemment d’introduire du riz avarié au Togo.

Republicoftogo.com : Que faites-vous des sacs avariés ?

Yawo Michel Kékpé : Ils sont détruits dans l’enceinte même du port.

Republicoftogo.com : Donc aucun danger pour le consommateur ?

Yawo Machel Kékpé : Nous faisons le maximum  pour contrôler les marchandises qui arrivent au port. C’est vrai aussi qu’il nous est impossible d’inspecter tous les conteneurs débarqués chaque jour des bateaux.

Mais les inspecteurs et les agents de dépotage font les efforts nécessaires pour rendre compte d’éventuelles anomalies. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !