Les pays ACP constituent une force de mobilisation

24/10/2012
Les pays ACP constituent une force de mobilisation

Lors de la réunion des ministres du Commerce des pays ACP, qui s’est tenue à Bruxelles mercredi, le directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), Pascal Lamy, a indiqué que le Groupe des pays Membres de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) était “l’une des forces de mobilisation et de négociation les plus puissantes et les plus influentes à l’OMC”. Il a incité les pays ACP, dont le Togo est membre, à se montrer actifs sur cinq fronts commerciaux: la facilitation des échanges, l’intégration régionale, l’Aide pour le commerce, les chaînes de valeur mondiales et les mesures non tarifaires. 

Début juillet, l’OMC avait procédé à l’Examen de la politique commerciale du Togo (MEPC). A cette occasion, l’organisation avait salué l'adhésion du Togo au système commercial multilatéral tout en recommandant d’améliorer les choses, notamment en simplifiant les systèmes fiscaux et en démantelant les barrières douanières au sein de l’Espace UEMOA.

Photo : (de gauche à droite) Ahoomey Zunu, Premier ministre, Pascal Lamy, et Dammipi Noupokou, ministre des Transports, en juillet 2012 à Genève

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,

Nouvelles sources de financement

Santé

Comment trouver de l’argent localement pour développer le système de santé et mettre en place une couverture universelle ?

La police traque les criminels

Faits divers

La police vient de mettre la main sur un violeur en série. Dambé Darkoi, un Togolais de 30 ans, a été présenté mercredi à la presse. Ce conducteur de taxi-moto est accusé de plusieurs viols d’après les plaintes déposées par les victimes. 

La justice s’enchaîne pour être plus libre

Justice

Une meilleure justice passe par une justice plus rapide. Et pour y parvenir, l’informatisation de la chaine judiciaire est indispensable.