Les pays de l'hinterland préfèrent le port de Lomé

13/07/2007
Les pays de l'hinterland préfèrent le port de Lomé

Le Mali, le Burkina et le Niger, trois pays de l'hinterland représentent à eux seuls environ 30 % du trafic annuel du port autonome de Lomé (PAL), considéré comme un bras de mer ouvert sur la sous-région. Information communiquée vendredi par la direction du PAL.

Le Mali, le plus distant, fait transiter son coton par le port autonome de Lomé qui lui offre beaucoup d'avantages, malgré l'efficacité des ports de Dakar au Sénégal, Abidjan en Côte d'Ivoire et de Tema au Ghana, pourtant plus poches. Le Niger et le Burkina, qui ont eux aussi ont la possibilité d'utiliser Tema ou Cotonou, ont une préférence pour le port du Togo.

En 2006, le Port autonome de Lomé a traité près de 5 500 000 tonnes de marchandises avec plus de 200 000 conteneurs traités et ce sont 1040 navires qui ont accosté au Togo.

A ses débuts en 1968, il ne traitait que 225 000 tonnes.

© Xinhua, accord spécial avec republicoftogo.com

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Pas suffisant pour être qualifié

Sport

Malgré sa victoire dimanche à Lomé face au Gabon (2-1), le Togo dit adieu au second tour des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans.

L'ambassadeur américain n'hésite pas à donner de sa personne

Environnement

L’ambassadeur du Togo à Lomé, David Gilmour, est un homme de terrain. Il l’a prouvé samedi en participant à l’opération ‘plage propre’.

L'UL n'est pas Harvard, mais ...

Tech & Web

En 2004, Mark Zuckerberg étudiant à Harvard, crée The Facebook, un réseau social inter-universités.  En 2018, l'UL lance Rescoul.

Le Togo devance les attentes de la Banque mondiale

Développement

La Banque mondiale préconise le recours aux solutions innovantes pour accélérer l'électrification en Afrique.