Les pêcheurs impatients d'accoster à Gbétchogbé

19/01/2016
Les pêcheurs impatients d'accoster à Gbétchogbé

22.000 Togolais vivent de la pêche

La modernisation et l'extension du port autonome de Lomé a contraint les autorités à déplacer le port de pêche. 8 milliards de Fcfa, financés par le gouvernement et la coopération japonaise, sont consacrés à la construction du nouveau site à Gbétchogbé.

Il sera équipé d’un bassin où les pirogues et les bateaux de pêche pourront accoster facilement, d’un quai de déchargement et d’entrepôts frigorifiques.

Les travaux ont débuté il y a un an, mais ils avancent à pas de tortue, ce qui provoque l’inquiétude de la profession.

Les retards sont liés au long processus d’éviction et d’indemnisation géré par un comité interministériel. Une fois tous les cas réglés, le chantier pourra prendre sa vitesse de croisière.

Le secteur de la pêche joue un rôle économique, nutritionnel et social très important. Il emploie 22.000 personnes et contribue pour 4% au PIB agricole et  pour1,3% au PIB national.

La production halieutique annuelle avoisine les 25.000 tonnes, dont 1.000 pour la pêche lagunaire. Cela couvre à peine 35% des besoins.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.