Les pêcheurs impatients d'accoster à Gbétchogbé

19/01/2016
Les pêcheurs impatients d'accoster à Gbétchogbé

22.000 Togolais vivent de la pêche

La modernisation et l'extension du port autonome de Lomé a contraint les autorités à déplacer le port de pêche. 8 milliards de Fcfa, financés par le gouvernement et la coopération japonaise, sont consacrés à la construction du nouveau site à Gbétchogbé.

Il sera équipé d’un bassin où les pirogues et les bateaux de pêche pourront accoster facilement, d’un quai de déchargement et d’entrepôts frigorifiques.

Les travaux ont débuté il y a un an, mais ils avancent à pas de tortue, ce qui provoque l’inquiétude de la profession.

Les retards sont liés au long processus d’éviction et d’indemnisation géré par un comité interministériel. Une fois tous les cas réglés, le chantier pourra prendre sa vitesse de croisière.

Le secteur de la pêche joue un rôle économique, nutritionnel et social très important. Il emploie 22.000 personnes et contribue pour 4% au PIB agricole et  pour1,3% au PIB national.

La production halieutique annuelle avoisine les 25.000 tonnes, dont 1.000 pour la pêche lagunaire. Cela couvre à peine 35% des besoins.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.