Les petits oublis d’Asky

17/01/2010
Les petits oublis d’Asky

La nouvelle compagnie aérienne Asky a été lancée en grande pompe jeudi à Lomé en présence du patron d’Ethiopian Airlines, Girma Wake, de ministres des Transports de la région et des officiels togolais, chef de l’Etat en tête.
Si Asky a fait précéder cet évènnement d’une campagne publicitaire institutionnelle, elle a toutefois oublié de fournir aux passagers potentiels les informations essentielles : capitales desservies, horaires et fréquences, réseau commercial.
Voici donc ce qu’il faut savoir.
Les deux Boeing 737 (un troisième est attendu en avril) volent au départ de l’aéroport de Lomé vers les villes suivantes : Abidjan, Accra, Bamako, Banjul, Brazzaville, Cotonou, Douala, Kinshasa, Lagos, Libreville et Ouagadougou. Dakar est prévu dans quelques jours; un retard lié à des questions de droits de trafic.
Les fréquences sont en général de 3 vols hebdomadaires par destination.
Les billets peuvent être achetés directement à Lomé auprès de l’agence Asky (située dans le complexe Palm Beach) et auprès des agences de voyages.
En dehors du Togo, la commercialisation est assurée par les agences de voyages.
L’achat en ligne n’est pas encore disponible.
Agence Asky-Lomé
1, Avenue Georges Pompidou (Ex-Air France)
Tél. 223 05 05
Site Web

Informations complémentaires

PROGRAMME DES VOLS.pdf 1,98 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.