Les ports africains doivent s'adapter aux nouveaux modèles de commerce

01/02/2016
Les ports africains doivent s'adapter aux nouveaux modèles de commerce

Les représentants de l'association lundi à Lomé

Les membres de l’association de gestion des ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC) planchent depuis lundi à Lomé sur l’avenir du transport maritime.

Ils souhaitent mettre en place un cadre de concertation et travailler ensemble pour rendre les plateformes portuaires plus modernes et plus compétitives.

 ‘Notre région possède un grand nombre de ports, mais leur taille est modeste par rapport aux normes mondiales. Ils ne peuvent pas accueillir de grand navires et ne sont pas adaptés à des modèles de commerce et de transport en pleine mutation’, explique Michael Luguje, le secrétaire général de cette association.

 C’est vrai, mais certains pays ont consacré d’importants investissement à la modernisation de leur port. C’est le cas du Togo qui est devenu l’un des plus performants en Afrique de l’Ouest grâce, notamment, à la construction d’un 3e quai et d’une darse. Les opérations de manutention et de traitement, y compris le dédouanement, sont parmi les plus rapides du continent.

 A cet égard, l’expérience togolaise peut servir d’exemple aux membres de l’AGPAOC.

 L’association regroupe 24 ports africains.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.