Les produits alimentaires restent trop élevés, selon la FAO

15/11/2009
Les produits alimentaires restent trop élevés, selon la FAO

Les prix des produits alimentaires restent trop élevés dans les pays en voie de développement en dépit de bonnes récoltes de céréales cette année, et 31 pays ont besoin d'une aide d'urgence, a averti la FAO.

"Pour les populations les plus pauvres des pays en voie de développement, qui dépensent jusqu'à 80% de leur budget pour l'alimentation, la crise des prix des denrées alimentaires n'est pas encore terminée", a indiqué Hafez Ghanem, directeur général-adjoint de la FAO (Organisation des Nations unies pour l'Alimentation et l'Agriculture).L'investissement dans l'agriculture des pays en voie de développement devrait être une "priorité mondiale", a-t-il ajouté.

"Bien que les prix des denrées alimentaires aient baissé de manière significative depuis les sommets atteints il y a quelques années, les prix du blé et du maïs ont monté en octobre et le prix du riz à l'export est encore bien au-dessus de celui d'avant la crise", selon le rapport de la FAO sur la situation de l'alimentation et les perspectives de récoltes.

La FAO organise un sommet sur la sécurité alimentaire à Rome à partir de lundi ; sommet auquel prendra part le président du Togo, Faure Gnassingbé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.