Lomé pèse de plus en plus lourd

24/07/2014
Lomé pèse de plus en plus lourd

Dokissime Gnama Latta

L’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) organise du 5 au 7 août à Lomé une réunion consacrée au développement du fret aérien en Afrique. Un secteur qui est en forte croissance.

Les participants évoqueront, notamment, les questions relatives à la libéralisation des services de fret, à l’amélioration de la connectivité, au renforcement du contexte réglementaire sur le continent.

‘Lomé s’affirme chaque jour un peu plus comme un Hub aérien pour les passagers et les marchandises’, explique Dokissime Gnama Latta, directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile du Togo (ANAC).

Effectivement, l’aéroport international Gnassingbé Eyadema de Lomé a vu son activité fret bondir ces trois dernières années. A cela plusieurs raisons, la relance de l’économie, la création de la compagnie aérienne régionale Asky et le choix d’Ethiopian Airlines d’installer à Lomé son Hub fret pour l’Afrique de l’ouest.

Un Boeing 737-400 F cargo d’Ethiopian Airlines est basé en permanence à Lomé. Il assure l’expédition de produits périssables vers le reste de l’Afrique et à l’international via Addis Abeba, siège des opérations d’Ethiopian Cargo.

L’activité fret aérien devrait encore se développer avec l’ouverture en fin d’année de la nouvelle aérogare et l’extension de la zone de fret qui pourra traiter 50.000 tonnes/an contre 15.000 actuellement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.