Lomé va devenir un Hub aérien de premier plan

10/02/2016
Lomé va devenir un Hub aérien de premier plan

Henok Teferra

Dès juin prochain, il sera possible de se rendre directement de Lomé à New York grâce à 3 vols hebdomadaires non-stop assurés par Ethiopian Airlines.

Bonne nouvelle pour les passagers vivant au Togo, mais aussi pour ceux résidant en Afrique de l’Ouest qui pourront bénéficier du réseau partenaire d’Asky.

Cette liaison vers les Etats-Unis va consacrer le rôle de l’aéroport de Lomé comme Hub africain.

Dans l’entretien qui suit, le directeur général d’Asky, Henok Teferra, annonce d’autres nouveautés dont l’ouverture de vols longs courriers cette année. La compagnie recevra un nouveau Boeing 737-800 en avril.

Republicoftogo.com : Ethiopian Airlines a annoncé récemment l’ouverture d’une nouvelle ligne Addis-Lomé-New York. Peut-on avoir plus de détails ? Quand aura lieu le vol inaugural ?

Henok Teferra : Effectivement et les vols devraient débuter fin juin 2016. L’idée derrière ce projet est d’offrir une connectivité aérienne entre l’Afrique de l’Ouest et du Centre et la côté Est des Etats-Unis. 

Les vols* seront programmés de telle sorte que les voyageurs venant de toutes les destinations du réseau Asky puissent venir ici à Lomé pour prendre le vol Ethiopian vers New York.

Tout cela est bon pour le tourisme, pour les affaires, pour la promotion de l’investissement entre l’Afrique et les Etats-Unis. La très importante Diaspora ouest-africaine vivant aux Etats-Unis, et notamment sur la côte Est, pourra profiter de cette nouvelle liaison.

Ce vol va permettre de conforter Lomé comme Hub aérien sous-régional. Je dois souligner que la ligne va coïncider avec l’ouverture de la nouvelle aérogare. C’est quelque chose d’infiniment positif pour le Togo.

Republicoftogo.com : L’escale de Lomé va permettre à Asky de prendre les passagers en relais pour les acheminer vers l’Afrique de l’Ouest et Centrale. C’est l’illustration de l’alliance entre les deux compagnies

Henok Teferra : Tout à fait ! Quand le partenariat stratégique a été établit, la synchronisation de nos réseaux pour pouvoir bénéficier des avantages des uns et des autres a été la priorité.

Republicoftogo.com : Quelles sont les estimations en termes de passagers embarquant à Lomé pour New York ?

Henok Teferra : Ethiopian envisage d’opérer avec le 787 Dreamliner qui est un avion très moderne, très confortable, le dernier né de la famille Boeing. La configuration de l’appareil offre 270 sièges. 

Il est prévu au départ 3 vols hebdomadaires, mais la fréquence pourra être renforcée en fonction de la demande bien sûr.

Republicoftogo.com : Asky dit réfléchir à l’ouverture de lignes vers Beyrouth et Paris. Où en êtes-vous ?

Henok Teferra : Asky va recevoir au mois d’avril un Boeing 737-800. Il a une capacité et une autonomie plus grande que ce que nous avons dans notre flotte actuelle. Cet appareil nous donnera la flexibilité nécessaire pour envisager des vols au-delà de la sous-région.

Nous travaillons sur différents projets. Une chose est certaine, des vols longs courriers seront assurés par Asky dans le courant de cette année.

Republicoftogo.com : La plupart des compagnies régionales lancées avant ou après Asky sont au bord du dépôt de bilan. A quoi attribuez-vous le succès de votre projet ?

Henok Teferra : Le succès d’Asky est d’abord lié à sa vision et à son business modèle. Sa vision est une vision panafricaine, celle de connecter les pays africains entre eux et le reste du monde et de combler un vide en terme de connectivité aérienne. Et les passagers ont très vite adhéré à ce projet.

Nous avons satisfait un besoin, même si bien évidemment il y a encore des choses à améliorer. 

Deuxième raison qui explique ce succès, le fait qu’Asky soit une compagnie 100% privée. C’est l’une des clés de la réussite. 

Nos atouts sont un personnel ultra-qualifié, des exigences de sécurité et de ponctualité.

Enfin, notre partenariat stratégique avec Ethiopian Airlines est naturellement un grand avantage.

Republicoftogo.com : Certains reprochent à Asky d’être trop cher. La baisse des tarifs ne serait-elle pas une bonne stratégie pour gagner des passagers ?

Henok Teferra : Asky est une compagnie privée. Nous ne recevons pas de subventions publiques, nous dépendons de nos seuls revenus. Les tarifs actuels permettent de faire tourner une entreprise pérenne.

Les prix des billets sont impactés par les coûts d’exploitation très élevés dans la sous-région, le fuel, l’assistance au sol, les droits de trafic, etc…

Je vous donne un exemple tout simple, si le prix du kérosène à baissé au niveau international, ce n’est pas encore le cas en Afrique de l’Ouest et Centrale.

Evidemment, nous souhaitons proposer des tarifs attractifs, mais nous restons prisonniers de l’environnement et des coûts d’exploitation élevés.

Republicoftogo.com : La prochaine inauguration de l’aérogare de Lomé va-t-elle faciliter l’activité de la compagnie ?

Henok Teferra : Grandement, c’est évident. C’est un atout extraordinaire.

Le gouvernement togolais a bâti une aérogare de classe mondiale, c’est un investissement lourd et important et il faut remercier l’Etat, le président de la République pour ce projet.

Pour nous qui faisons de Lomé notre Hub de choix, la nouvelle aérogare est un atout pour les passagers d’Asky en transit – la majorité de nos clients.

Un passager qui opte pour Asky intègre un certain nombre de considération comme la réputation de la compagnie, sa ponctualité, sa sécurité, son service à bord et son service au sol. Disposer d’une nouvelle aérogare est pour la compagnie un formidable atout.

* mardi, jeudi, dimanche

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.