Lomé veut devenir un grand port africain

19/07/2010
Lomé veut devenir un grand port africain

L’extension du Port autonome de Lomé (PAL), l’un des plus performants d’Afrique, est en route.
Une convention vient d’être signée pour lancer la première phase des travaux qui concerne la réalisation de l'épi (la jetée), préalable nécessaire avant la construction de la darse en elle-même.
Ces travaux sont estimés à 10 millions d’euros.
L’accord a été signé entre le PAL, LCT (Lomé Container Terminal) et PIHL, l’entrepreneur qui dispose d’un délai de 3 mois pour démarrer le chantier et le maître d'ouvrage pour lancer les travaux.
Tous les occupants actuels du site ont d’ores et déjà été expropriés ; reste à régler la question de la carrière de sable de mer. Le ministère des Mines est en charge du reclassement de cette activité.
Enfin, toutes les inquiétudes soulevées en matière d’impact environnemental de la nouvelle darse ont été levées.
Le Port de Lomé a connu une forte expansion de son activité ces dernières années, d’une part en raison de la crise politique en Côte d’Ivoire avec un report du trafic vers le Togo, d’autre part grâce à une efficacité beaucoup plus grande dans le traitement des conteneurs. Cette rapidité de chargement et de déchargement et l’accélération des formalités ont séduit les opérateurs de l’Hinterland (Burkina, Niger, Mali).
Enfin, Lomé dispose d’un port en eau profonde susceptible d’accueillir les porte conteneurs géants comme ceux opérés par CMA-CGM (360 mètres pour une largeur de 45 mètres).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.