« Lutte collégiale » contre la vie chère

05/03/2008
« Lutte collégiale » contre la vie chère

Le13 février dernier, le conseil des ministres a pris des mesures contre la hausse des prix des produits de première nécessité. Il  a ainsi  injecté 4,8 milliards de Fcfa pour stabiliser les prix des produits pétroliers, et a donné des instructions pour réduire le coût du blé. Mais pour l'Association togolaise des consommateurs (ATC), les effets ne se font pas encore sentir sur les marchés. « Le consommateur togolais ne bénéficie pas de l'effet positif de ces mesures ».

Lors d'un point de presse mardi, l'ATC a recommandé la suppression de la TVA sur les  denrées de première nécessité, la subvention des produits de grande consommation, la réhabilitation  de la commission chargée de la consommation et de la concurrence, et la présence des consommateurs au sein des instances de régulation pour améliorer la vie  des consommateurs.L'Association Togolaise des Consommateurs déplore l'institution de certaines taxes qui poussent les commerçants augmenter les prix.

L'ATC souhaite engager une concertation à la fois avec les consommateurs et avec les autorités pour mener une « lutte collégiale contre la vie chère au Togo ».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation. 

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.