MSC veut faire de Lomé sa base africaine

03/06/2016
MSC veut faire de Lomé sa base africaine

Gregory Krief

MSC (Mediterranean Shipping Company) célèbre ce mois-ci soir le 10e anniversaire de son implantation au Togo.

La deuxième plus grande compagnie maritime du monde - plus de 500 bateaux - exploite le nouveau terminal à conteneurs du port de Lomé (LCT) qui peut accueillir des navires de très grande capacité de plus de 360 mètres de long.

Gregory Krief, le directeur général de MSC pour le Togo, table sur une forte croissance du port de Lomé (PAL), grâce à un programme de modernisation, l’accès direct à l’Asie et l’Europe et un fonctionnement ultra-performant pour les clients au Togo et dans sous-région.  

Republicoftogo.com : La modernisation du port de Lomé est-il un atout pour votre entreprise ?

Gregory Krief : MSC a fait le choix d’utiliser le terminal de Lomé (LCT) pour une raison stratégique. Le développement d’un grand hub régional nous semble être la voie du futur. 

Notre compagnie dispose d’un maillage très dense vers le Togo. Elle dispose de services directs depuis l’Asie – principalement la Chine -, l’Europe (Marseille Gènes, Livourne, Valence).

Il faut également ajourer une troisième liaison directe depuis les ports d’Avers, du Havre et de Sines.

Enfin, il existe 5 services depuis Lomé qui desservent  la côte ouest africaine jusqu’à l’Angola. Il s’agit de la Côte d’ivoire, du Benin, du Ghana, du Nigeria, du Cameroun, du Gabon, du Liberia, de Sierra Leone et de l’Angola. 

Grâce à ce réseau très dense, MSC débarque à Lomé des milliers de conteneurs qui sont rechargés sur d’autres navires en transbordement à destination d’autres pays de la région.  Vous noterez qu’un volume important est destiné aux pays de l’hinterland (Niger, Mali, Burkina Faso).

Face au développement du trafic local et inter-africain MSC utilise des navires de grande capacité.

Lomé Container terminal nous offre une alternative en cas de congestion dans certains ports africains. C’est donc un réel atout pour notre groupe d’accoster au terminal de LCT.

Republicoftogo.com : Le recours à ces super-conteneurs a-t-il un impact sur le coût du transport ?

Gregory Krief : Notre Groupe fait des choix stratégiques dans le sens de sa rentabilité. Profitabilité pour l’entreprise, mais aussi pour le client.

Republicoftogo.com : D’importants investissements ont été consacrés à la modernisation du port de Lomé. Quelles sont les perspectives de croissance de la plateforme ?

Gregory Krief : Le port de Lomé est l’un des plus modernes au monde. Evidemment la hausse de l’activité va se poursuivre d’autant que l’étroite coopération entre tous les acteurs (OTR, transitaires, armateurs, transporteurs, …) permet de proposer plus de rapidité et plus d’efficacité à de meilleurs prix pour le client.

D’ailleurs, MSC participe à la formation des personnels du PAL, douaniers, pilotes, etc…

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fin de la réunion ministérielle du Conseil de l'entente

Coopération

Le ministre des Affaires étrangères Robert Dussey a présidé dimanche à Lomé la réunion ministérielle du Conseil de l’Entente.

Engagement renouvelé

Coopération

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a annoncé le renouvellement de ses programmes quinquennaux de coopération avec le Togo.

Médecine chinoise pour combattre le paludisme

Santé

Près de 200.000 injections d’artéméther ont été offertes vendredi au ministère de la Santé par les autorités chinoises.

Avant-première au 2 février

Culture

L’acteur américain d’origine béninoise, Djimon Hounsou, présentera son nouveau documentaire consacré au vaudou le 10 décembre à Lomé.