Malgré la crise, la CFAO poursuit son développement

20/03/2008
Malgré la crise, la CFAO poursuit son développement

CFAO Motors est l'une des plus anciennes sociétés françaises installée au Togo. Filiale du Groupe PPR, un acteur mondial de la distribution et du luxe (propriété du Français François Pinault), CFAO est aujourd'hui présent dans 33 pays d'Afrique, 6 Dom-Tom et au Vietnam. Ses 10 200 collaborateurs évoluent au sein de 149 filiales et 287 sites.

Au Togo, CFAO Motors distribue les marques Toyota, Yamaha, et Bridgestone et exploite l'enseigne Budget (location de voiture)Son président directeur général est Togolais ; il s'agit de Jean-Daniel Setho (photo).

 

Quel est l'état de santé de la société que vous dirigez dans un contexte de crise économique depuis plusieurs années au Togo ?

Jean-Daniel Setho:

  Permettez-moi d'abord de remercier les autorités togolaises qui nous accompagnent dans cette période difficile de l'économie togolaise. En effet, notre société se porte bien, dans la mesure où nous maintenons l'outil de travail, l'emploi et le chiffre est en hausse constante.

C'est pour moi l'occasion d'adresser mes remerciements au chef de l'Etat ,Faure Gnassingbé, pour la confiance placée en notre structure, car nous réalisons beaucoup de transactions commerciales avec l'Etat togolais. Mes remerciements vont également à l'endroit de mon personnel pour son travail efficace. Il contribue modestement à la relance de l'économie togolaise.

En janvier dernier, vous avez reçu la visite de Joëlle Garriaud-Maylam, Sénateur représentant les Français établis hors de France. Quel était l'objet de sa visite?

 

Jean-Daniel Setho :

La sénatrice a rencontré les autorités togolaises. Elle a profité de son séjour pour rendre visite aux ressortissants français et c'est dans ce cadre qu'elle nous a fait honneur de visiter notre structure.

Cette visite lui a permis de découvrir notre savoir-faire. Elle nous a fait le grand honneur de nous décerner la médaille du Sénat Français. C'est une récompense que nous dédions au peuple togolais, à nos employés, à toute la jeunesse togolaise dans la mesure où nous sommes la seule société du Groupe CFAO à être dirigée par un "national" (depuis plus de 5 ans).

Vous avez signé récemment un contrat avec PSI-Togo. Qu'est-ce qui a motivé votre société à s'investir dans la lutte contre le Vih/sida?

 

Jean-Daniel Setho :

Nous ne pourrons évoluer, qu'en travaillant avec des collaborateurs en bonne santé. Et c'est dans ce sens que je m'investis depuis des années. J'ai créé l'association "Sida entreprise" avec beaucoup de sociétés de la place.

Ce contrat qui nous lie aujourd'hui à PSI vient à point nommé pour renforcer notre capacité à l'écoute du personnel en matière de lutte contre le sida.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.