Mandé Sidibé : le climat des affaires s'améliore au Togo

16/11/2008
Mandé Sidibé : le climat des affaires s'améliore au Togo

Le groupe Ecobank, l'une des institutions financières les plus performantes sur le continent, partage avec le Togo une longue histoire. Créée en 1985 à Lomé, Ecobank dispose aujourd'hui de 25 filiales, 600 agences et emploie 10.000 personnes de 29 nationalités différentes en Afrique. Une forte expansion qui conduit l'établissement bancaire à se doter d'un nouveau siège dans la capitale togolaise.

Situé en bord de mer, le nouvel immeuble comptera sept étages et accueillera des bureaux, deux centres de technologie et de télécommunication, un centre de formation bancaire, un complexe de conférence et de restauration, des salles de sports et des loisirs.Mandé Sidibé (photo) pilote avec efficacité Ecobank depuis plusieurs années et développe le réseau à l'échelle continentale avec une présence en Afrique de l'Ouest, en Afrique centrale et en Afrique de l'Est.

Dans un entretien accordé à republicoftogo.com, le patron du groupe Ecobank explique les relations particulières qui se sont nouées entre sa banque et le Togo.

Republicoftogo.com : Peut-on parler d'histoire d'amour entre Ecobank et le Togo ?

Mandé Sidibé :

Je ne sais pas si on peut le dire ainsi, mais comme je l'ai indiqué récemment, feu le président Gnassingbé Eyadema avait joué un rôle très important dans la concrétisation du projet de création de notre banque. Il avait vraiment été un visionnaire, d'abord en soutenant l'initiative, puis en acceptant d'accueillir le groupe à Lomé.

Depuis lors, nous avons toujours bénéficié de la sollicitude des autorités et du peuple togolais. Nous pensons qu'il est aujourd'hui de notre devoir de nous montrer reconnaissant à l'égard du Togo et d'entretenir de bons rapports avec ce pays.

Republicoftogo.com : La construction de votre nouveau siège va commencer dans quelques jours à Lomé. Quelles seront les particularités du bâtiment ?

Mandé Sidibé :

Le complexe sera construit sur 4 hectares, avec un immeuble de sept étages comprenant des bureaux intelligents, des centres de télécommunication à la pointe de la technologie, un restaurant, etc…. Le coût du projet est évalué à environ 15 millions de dollars. Selon l'architecte les travaux dureront 18 mois.

Republicoftogo.com : Comment Ecobank peut contribuer au redressement de l'économie togolaise ?

Mandé Sidibé :

Nous participons déjà au financement des activités économiques dans le pays. Et au-delà, nous voulons accompagner la bancarisation, et ensuite contribuer à développer les services financiers du Togo, c'est cela qui permettra de relancer les marchés financiers et tout le secteur économique.  

Republicoftogo.com : Quel regard portez-vous sur l'environnement des affaires au Togo ?

Mandé Sidibé :

La situation s'est améliorée. Vous savez, il y a plusieurs aspects. Si l'on regarde le cadre des infrastructures, les routes, les télécommunications, l'énergie, il y a des progrès que le pays a accompli.

C'est vrai que le Togo sort d'une période très difficile du fait des sanctions, ce qui explique la dégradation des infrastructures. Mais je pense qu'avec la reprise du dialogue avec les partenaires, notamment la table ronde de Bruxelles, les ressources qui seront mobilisées permettront aux autorités d'améliorer tous ces aspects.

Sur le plan de l'environnement juridique et de la fiscalité, j'observe qu'il y a également des efforts qui se font à ce niveau. Je pense que les autorités sont véritablement conscientes et s'ouvrent davantage. Je suis donc optimiste et convaincu  que l'environnement des affaires au Togo ira en s'améliorant.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.